La chimie et les sciences de la vie représentent un tiers des brevets belges