L’industrie chimique et les autorités européennes s’engagent pour renforcer l’implémentation de REACH

Bruxelles, le 15 juin 2018 – essenscia, la fédération de la chimie et des sciences de la vie, se réjouit de la signature de l’accord de collaboration entre l’ECHA (Agence européenne des produits chimiques) et le Cefic (Fédération européenne de la chimie) en vue de renforcer l’mplémentation de REACH (Enregistrement, Evaluation, Autorisation et Restriction des produits chimiques), le règlement européen visant à protéger de manière optimale les personnes et l'environnement contre les risques potentiels inhérents aux produits chimiques. Cette collaboration souligne l’engagement de l’industrie et de l’Europe pour des produits chimiques sûrs.

Au terme du troisième deadline d’enregistrement de REACH, la législation européenne cartographie et régule désormais toutes les substances chimiques sur le marché européen. Dans ce contexte et afin de répondre à l’appel lancé dans le Rapport général REACH 2018 de la Commisssion à tous les acteurs à encore améliorer l’implémentation de REACH, l’ECHA et le Cefic ont signé un accord de coopération.

L’industrie chimique et l’ECHA s’engagent ainsi à renforcer leur collaboration pour améliorer la qualité des dossiers, l’évaluation scientifique de certaines substances ou groupes de substances, les informations sur la sécurité et de renforcer la communication dans toute la chaîne de valeur. Les deux organsisations faciliteront également les discussions techniques entre experts afin de pouvoir résoudre des questions techniques ou scientifiques et d’améliorer la transparence des dossiers.

La Belgique qui abrite une industrie chimique de premier plan sur la scène européenne est pleinement engagée dans le processus REACH. Avec 3.055 substances enregistrées, soit près de 15% de toutes les substances enregistrées en Europe, l'industrie chimique belge occupe la sixième place au niveau européen en termes d’enregistrements.

essenscia se réjouit de cet accord qui souligne la volonté de l’industrie et de l’ECHA à travailler ensemble pour garantir la sécurité des produits chimiques. A travers ses programmes Walrip et Vlarip, la fédération œuvre également au quotidien pour renforcer le mise en œuvre de REACH. Elle prodigue ainsi plus de 2.500 heures de formation par an afin d’aider les entreprises, et en particulier les PME à implémenter REACH.

« Avec REACH, l’Europe montre clairement la voie et inspire d’autres pays tels que la Turquie ou la Corée du Sud qui ont développé des législations similaires. Ce jeudi, nous avons ainsi organisé en collaboration avec la Corée du Sud, un séminaire bilatéral entre la Belgique et la Corée du Sud sur les évolutions de K-REACH, la version coréenne de REACH. L’occasion de rappeler l’importance de mettre en place des législations harmonisées dans les autres parties du monde afin de limiter les coûts, de gagner en efficacité et de faciliter les échanges et d’ainsi favoriser la croissance. » , conclut Yves Verschueren, administrateur délégué d’essenscia.

Plus d’infos:
Corine Petry, Head of Communication, tel. 02 238 99 12, GSM 0474 499 306, cpetry@essenscia.be
Gert Verreth, Communication Advisor, tel 02 238 97 86, GSM 0477 46 42 27, gverreth@essenscia.be



Download