essenscia weekly 59

09 | 04

Résultats de l’enquête de satisfaction 2014 d’essenscia

Nous tenons tout d’abord à vous remercier pour votre engagement et votre soutien. Vous avez été  520 personnes à répondre à notre enquête de satisfaction annuelle, un chiffre record depuis le lancement de cette enquête en 2008 !

L’enquête affiche une stabilisation par rapport à l’année précédente. Neuf sur dix membres se disent satisfaits, voire très satisfaits des services d’essenscia, avec un score de 4,1/5 similaire à 2012. 

Selon les membres, essenscia représente un secteur important et étendu. La fédération défend positivement les intérêts communs des membres de manière constructive aux  niveaux belge et européen. La fédération doit le succès de ses activités de représentation à l’expertise unanimement reconnue de ses membres. Les formations de grande qualité qu’essenscia organise sont également particulièrement appréciées. Tous ces éléments ont permis à essenscia de gagner en impact, visibilité et crédibilité auprès des membres et du grand public. 

Nous pouvons cependant toujours faire mieux. Certains membres souhaiteraient que les PME bénéficient d’un soutien plus étendu et spécifique tandis que d’autres aimeraient que la présence d’essenscia soit renforcée dans les médias. essenscia va donc continuer à travailler dans ce sens afin de satisfaire ses membres, de continuer à accroître sa notoriété et mener des actions afin de promouvoir une image positive du secteur auprès du grand public et des jeunes.

Nous vous invitons à cliquer sur ce lien pour découvrir le résumé de l’enquête 2014.

Yves Verschueren
Administrateur délégué

essenscial
Nous vous donnons rendez-vous ce mardi 29 avril au Square à Bruxelles à l’occasion de notre événement annuel « Business and political leaders, together for a strong chemical and life sciences industry in Belgium ».

Lire les détails.

Au cours de cette soirée, Yves Verschueren, administrateur délégué d’essenscia, fera état des faits marquants qui ont ponctué cette année.

Il laissera ensuite la place à un panel de hauts dirigeants de l’industrie et leaders politiques :  Jean-Pierre Clamadieu, CEO Solvay, Alexander De Croo, Ministre des Pensions, Koen Geens, Ministre des Finances et Patricia Massetti, Managing Director MSD Belgium. Ensemble, ils débatteront de l’avenir de la chimie et des sciences de la vie et des recettes à appliquer pour relever les grands défis du secteur sur le plan de l’énergie, de l’innovation, de l’environnement ou encore de l’emploi.

Si vous n’avez pas encore répondu positivement à l’invitation qui vous a été envoyée cette semaine ou n’avez pas encore eu l’occasion de vous inscrire, il suffit de cliquer sur ce lien pour pouvoir participer à cet événement de networking d’exception.

Sustainable development
Rapport de développement durable : Les entreprises s’engagent pour améliorer la mobilité
Parmi ces entreprises, GSK Vaccines offre une multitude de solutions à ses employés en vue de favoriser une mobilité alternative.

Découvrez-les sur http://www.essensciaforsustainability.be/fr/people/Mobilite-domicile-travail-des-travailleurs.
Wij nodigen u graag uit op de CINBIOS-workshop ‘Opportuniteiten voor biopolymeren in Vlaanderen: productie, toepassingen en End of Life’ op 29 april 2014 te Kortrijk (Vlaams Kunststofcentrum, Etienne Sabbelaan 49, 8500 Kortrijk).

Bioplastics zijn plastics die gemaakt zijn uit hernieuwbare grondstoffen en/of biodegradeerbaar zijn. In deze workshop bespreken we het verschil tussen beide. We geven een algemeen overzicht van de beschikbare biopolymeren in de industrie, gaan dieper in op de mogelijkheden aan het einde van de levenscyclus en proberen aan de hand van enkele praktijkvoorbeelden de marktsituatie verder toe te lichten.

Lees verder.

Programma

Omdat we samen met de sprekers en deelnemers in discussie willen gaan stellen we ons enkele vragen zoals:

  • Waar moet Vlaanderen op inzetten op gebied van biopolymeren (PLA of PEF, biodegradeerbaar of biogebaseerd,...)?
  • Hoe ziet het economische plaatje van bioplastics eruit?
  • Hoe kunnen we 2e generatie bioplastics op de markt krijgen?
  • Ligt de toekomst bij drop-ins of moeten we juist nieuwe functionaliteit gaan proberen nastreven?

De workshop staat open voor iedereen die iets meer wil te weten komen over bioplastics uit hernieuwbare grondstoffen, maar ook voor hen die willen te weten komen of deze producten ook in hun bedrijf ingezet kunnen worden.

De workshop is in samenwerking met Flanders PlasticVision en bij aanvang van de workshop is er de mogelijkheid tot een rondleiding op het Vlaams Kunststoffencentrum.

Bekijk hier het volledige programma.

Registratie

De kostprijs voor deelname aan deze workshop bedraagt 50 EUR (excl. BTW) voor leden van FlandersBio, Ghent Bio-Economy Valley, essenscia vlaanderen, Flanders Plasticvision, onderzoeksinstellingen, overheden & administraties; en 70 EUR (excl. BTW) voor alle andere deelnemers.

Inschrijven kan via het formulier op deze pagina.

Deze workshop kadert in het BIOCLUSTER project, gesubsidieerd door het Agentschap Ondernemen, in het kader van Vlaanderen in Actie en het Nieuw Industrieel Beleid, rond knelpunten in de biogebaseerde economie.

Contactpersoon bij essenscia: tschaerlaekens@essenscia.be

Youth & training
Vanaf volgend schooljaar start de Se-n-Se-richting chemische procestechnieken ook in het Technisch Heilig Hart Instituut in Tessenderlo. De Vlaamse regering heeft daarvoor het licht op groen gezet. essenscia is verheugd met het nieuws omdat het beantwoordt aan een reële nood in de regio waar de chemische industrie sterk staat.

Lees verder.

De Vlaamse regering heeft afgelopen vrijdag het licht op groen gezet voor de Se-n-Se-richting chemische procestechnieken in de school Technisch Heilig Hart Instituut in Tessenderlo. De regio Tessenderlo-Geel langs het Albertkanaal vormt een belangrijke proceschemische cluster in Vlaanderen. Tal van bedrijven met wereldfaam hebben er zich gevestigd zoals Tessenderlo Group, Janssen Pharmaceutica, ExxonMobil, BP Chembel, Borealis, Chevron Phillips en Ineos ChlorVinyls. Ook verschillende kleinere bedrijven, actief in de chemie, zijn er aanwezig en vormen vaak op zeer innoverende wijze een economisch weefsel met sterke lokale verankering.

Het studieaanbod voor technische beroepen in de chemie bleef in de regio echter achterop hinken. essenscia vlaanderen heeft met de onderwijspartners nauw samengewerkt om deze blinde vlek in te vullen en is dan ook zeer verheugd met de beslissing van de Vlaamse regering om vanaf volgend schooljaar te starten met de Se-n-Se-opleiding chemische procestechnieken in het Technisch Heilig Hart Instituut in Tessenderlo.

Via stageplaatsen en werkplekleren krijgen de leerlingen een kwalitatieve opleiding die rechtstreeks leidt naar de job van procesoperator. Het biedt de leerlingen dan ook reële perspectieven op een job in hun buurt.
Innovation & patents
Nordic Life Science Days 7-9 september
essenscia/bio.be supports the NORDIC LIFE SCIENCE DAYS and its members get a reduction (promocode BIOBE under Supporter Rate). Small Companies (< 20 employees) benefit from a lower rate (Regular Rates) http://www.nlsdays.com/.

IP52.org vulgarise le rôle des brevets dans le domaine de l’innovation et dans la biotechnologie
IP52.org, un site internet vulgarisant le rôle des brevets dans le domaine de l’innovation et dans la biotechnologie, une initiative de CropLife int, soutenue, entre-autres, par EuropaBio et par essenscia/bio.be. Cliquez ici pour plus d’informations, inscrivez-vous sur leur site internet et diffusez l’information dans votre réseau.
Reach, CLP & Product policy
En plus des défis permanents de REACH, il y a maintenant aussi les obligations belges pour les nanomatériaux

Fin février, le Conseil des ministres a approuvé l’introduction d’un registre belge pour les nanomatériaux. Au niveau européen, il se passe également pas mal de choses…

Lire les détails.
La journée d’étude annuelle sur la politique des produits se penche sur les nanomatériaux et les obligations qui y sont liées.

REACH et CLP évoluent aussi. Nous intéresserons à ce qui nous attend, à savoir les enregistrements pour 2018, les fiches de données de sécurité pour les mélanges, et nous partagerons nos expériences sur les substances extrêmement préoccupantes (SVHC) et les demandes d'autorisation.

Essenscia vous invite au prochain séminaire de politique des produits,  le mardi 6 mai, où en plus des développements de REACH et CLP nous développerons les obligations spécifiquement belges pour les fabricants, formulateurs et utilisateurs de nanomatériaux.

Prix : membres essenscia, Vlarip et Walrip : 250 EUR – non-membres : 350 EUR

Location : Diamantbuilding – Boulevard Auguste Reyers 80 – 1030 Bruxelles

Cliquez ici pour le programme détaillé et pour vous inscrire.
Le règlement 301/2014 introduit dès le 1 mai 2015 des nouvelles restrictions pour les articles en cuir ou avec les parties en cuir de certains articles contenant du chrome (VI) et qui ont un contact direct ou indirect de la peau.

Lire les détails.

Le Règlement (UE) 301/2014 de la commission du 25 mars2014 modifiant l’annexe XVII du règlement (CE) 1907/2006 du Parlement européen et du Conseil concernant l’enregistrement, l’évaluation et l’autorisation des substances chimiques, ainsi que les restrictions applicables à ces substances (REACH), en ce qui concerne les composés du chrome (VI) a été publié au Journal Officiel L 30 du 26/03/2014.

À l’annexe XVII du règlement (CE) n o 1907/2006 REACH, les points 5, 6 et 7 suivants sont ajoutés à l’entrée 47, dans la colonne 2:

5. Les articles en cuir qui entrent en contact avec la peau ne peuvent pas être mis sur le marché s’ils contiennent du chrome (VI) dans des concentrations égales ou supérieures à 3 mg/kg (0,0003 % en poids) de poids sec total du cuir.

6. Les articles contenant des parties en cuir qui entrent en contact avec la peau ne peuvent pas être mis sur le marché si l’une de ces parties en cuir contient du chrome (VI) dans des concentrations égales ou supérieures à 3 mg/kg (0,0003 % en poids) de poids sec total de cette partie en cuir.

7. Les points 5 et 6 ne s’appliquent pas à la mise sur le marché d’articles d’occasion qui étaient déjà en la possession des utilisateurs finaux avant le 1 er mai 2015.

La restriction s’applique à partir du 1 mai 2015.

http://eur-lex.europa.eu/legal-content/EN/TXT/uri=uriserv:OJ.L_.2014.090.01.0001.01.ENG

Information: Tine Cattoor, Advisor Product Policy, tcattoor@essenscia.be,  tél. 02 238 98 46

It was necessary to update the Test Method Regulation (EC) No 440/2008 to include with priority new and updated alternative test methods recently adopted by the OECD.

Read more.
The Commission Regulation 260/2014 of 24 January 2014 amending, for the purpose of its adaptation to technical progress, Regulation (EC) No 440/2008 laying down test methods pursuant to Regulation (EC) No 1907/2006 of the European Parliament and of the Council on the Registration, Evaluation, Authorisation and Restriction of Chemicals was published in the Offical Journal 19 March 2014.

The adaptation contains :

- two methods for the determination of physicochemical properties including an update of the water solubility test method and a new partition coefficient test method relevant for the persistent, bioaccumulative and toxic (PBT) assessment

- four new and one updated method for the determination of ecotoxicity and environmental fate and behaviour

- nine methods for the determination of toxicity and other health effects including four inhalation toxicity test methods, which include an update of three methods and one new method to reduce the number of animals used and to improve assessment of effects, an update of the repeat dose 28-day oral toxicity test method to include parameters for assessment of endocrine activity, an update of the toxicokinetics test method relevant for the design and understanding of toxicological studies and an update of chronic, carcinogenicity and combined chronic and carcinogenicity test methods.

The update of the testmethod regulation 260/2014: 

http://eur-lex.europa.eu/legal-content/EN/TXT/PDF/?uri=OJ:L:2014:081:FULL&from=EN

For more information please contact Tine Cattoor, advisor Product Policy, tcattoor@essenscia.be, 02 238 96 48
Le plan actualisé comprend 53 nouvelles substances qui seront évaluées par les États membres, en plus des 67 qui sont déjà inclues dans le CoRAP 2013-2015. L'État membre évaluateur dispose de douze mois pour l’évaluation des 51 substance pour 2014.

Lire les détails.
ECHA tient à informer les parties prenantes avec la publication de plan d'action communautaire continu actualisée (CoRAP). Les déclarants sont encouragés à mettre à jour leurs dossiers et à coordonner leurs actions avec l’Etat membres évaluant.

Les États membres évaluent certaines substances afin de vérifier que leur utilisation ne présente aucun risque pour la santé humaine ou pour l'environnement. L'objectif est de demander des informations supplémentaires aux déclarants des substances afin de vérifier, s'il y a lieu, les problèmes suspectés. 21 Etats membres participent à l’évaluation des substances.

L'évaluation peut finalement conclure que les risques sont suffisamment contrôlés par les mesures déjà en place. Ou, au contraire, elle peut conduire à proposer des mesures de gestion des risques à l'échelle européenne, telles que restrictions, identification des substances extrêmement préoccupantes, classification harmonisée ou autres actions ne relevant pas du règlement REACH.

L'ECHA, en collaboration avec les États membres, définit des critères fondés sur les risques, puis sélectionne les substances à évaluer. Les substances sélectionnées sont répertoriées par l'ECHA dans le plan d'action continu communautaire (CoRAP) en tenant compte de l'avis émis par comité des États membres de l'ECHA. Un État membre évaluateur est désigné pour chaque substance figurant sur le CoRAP final.
L'État membre évaluateur dispose de douze mois à compter de la publication (26 mars) du CoRAP pour décider s'il doit demander des informations supplémentaires aux déclarants afin de clarifier le problème. Cette demande peut dépasser les exigences standard du règlement REACH en matière d'information (annexes VII à X) et peut concerner les propriétés intrinsèques de la substance ou sonexposition. Par exemple, les déclarants peuvent être invités à fournir des études sur le mode d'action ou de contrôle des niveaux de concentration dans des organismes ou dans l'environnement.

La nécessité d'informations supplémentaires est communiquée à tous les autres États membres et à l'ECHA en vue d'obtenir un accord général. Au terme du processus, l'ECHA prend la décision finale de demander un supplément d'information si nécessaire.

La liste des substances (CoRAP) à évaluer 2014-2016 : cliquez ici.

Vue  d’ensemble des substances soumises à l'évaluation :  cliquez ici.

Feuille d’information ECHA évaluation des substances : cliquez ici.

Plus d’info pour les membres essenscia : http://extranet.essenscia.be/KeyAreas/Type/690
Plus d’info: Tine Cattoor, advisor product policy, tcattoor@essenscia.be, 02/238 98 46
Pour des substances, mélanges, articles, qui sont importés, produits, fabriqués ou utilisés pour un équipement spécifiquement conçu ou adapté à des fins militaires, destiné à être utilisé comme arme, munitions ou matériel de guerre et pour la technologie y afférente.

Lire les détails.
Arrêté royal de 9 mars 2014  définissant les conditions de présentation et d’instruction des exemptions aux règlements REACH, biocides et CLP lorsque ces exemptions s’avèrent nécessaires aux intérêts de la défense à été publié le 27 mars 2014 dans le Moniteur Belge.

Le présent arrêté règle la procédure relative à l’exemption aux règlements REACH, CLP et Biocides susceptible d’être attribuée, dans des cas spécifiques, pour des substances, mélanges, articles ou articles traités, qui sont importés, produits, fabriqués ou utilisés pour un équipement spécifiquement conçu ou adapté à des fins militaires, destiné à être utilisé comme arme, munitions ou matériel de guerre et pour la technologie y afférente, lorsque ces exemptions s’avèrent nécessaires aux intérêts de la défense.

Le présent arrêté s’applique à l’équipement militaire repris à la Catégorie 2 de l’annexe à l’arrêté royal du 8 mars 1993 réglementant l’importation, l’exportation et le transit d’armes, de munitions et de matériel devant servir spécialement à un usage militaire ou de maintien de l’ordre et de la technologie y afférente, à l’exception de la Catégorie 2, section 1re, A, point 19.

Le dossier de demande se compose de deux parties, à savoir le dossier administratif et le dossier technique, qui consiste en un sous-dossier défense et un sous-dossier maîtrise des risques. Le sous-dossier défense contient toutes les données nécessaires pour attester de la nécessité de l’exemption dans l’intérêt de la défense. Le sous-dossier maîtrise des risques comprend une description des risques et des mesures de prévention pour la santé publique, l’environnement et pour le bien-être des travailleurs des substances, mélanges, articles et articles traités dans le cadre de l’exemption et une analyse des alternatives possibles. Ces mesures de prévention garantissent le même niveau de protection que les mesures qui sont prises en vertu des règlements REACH et/ou Biocides et/ou CLP.

Toute personne qui soumet un dossier est tenue de payer une rétribution de 750 EUR au Fonds budgétaire des matières premières et des produits.

L’AR de 9 mars 2014:
http://www.ejustice.just.fgov.be/cgi_loi/change_lg.pl?language=fr&la=F&cn=2014030908&table_name=loi

Plus d’info pour les membres essenscia: http://extranet.essenscia.be/KeyAreas/Type/671

Plus d’info: Tine Cattoor, advisor product policy, tcattoor@essenscia.be, 02/238 98 46
Social policy
Les titres-repas papier c’est du passé, à partir du 1 octobre 2015
Le Conseil des ministres du 4.04.2014 a approuvé un projet d'AR visant à supprimer les titres-repas papier.

Plus d'informations sur notre Extranet: cliquez ici.
Ouvriers-employés : un statut, beaucoup de questions
Question 13 : Peut-on mettre fin à un contrat de durée déterminée ou pour un travail nettement défini avant son échéance?

La réponse sur notre Extranet : cliquez ici.
International trade & business development

En examinant la liste en annexe vous pouvez éviter qu’un concurrent désireux d’exporter vers l’UE ne bénéficie d’une diminution de droits de douane.

Lire les détails.

 

En faisant examiner la liste en annexe par un chimiste (ou le directeur marketing) de votre entreprise, pour le 30 avril prochain au plus tard, vous pouvez éviter qu’un concurrent désireux d’exporter vers l’UE ne bénéficie d’une diminution de droits de douane.

Les entreprises désirant profiter d’une suspension de droits de douane ou d’une suspension tarifaire pour une certaine quantité de produits (contingents) importés dans la zone UE doivent pouvoir démontrer qu’il n’existe pas de producteur en UE pour le produit en question (ou que la capacité de production en UE est insuffisante).

essenscia reçoit, deux fois par an, des autorités fédérales, une copie des demandes de suspension ou de contingents introduites, cliquez ici pour consulter la liste.

essenscia vous invite à faire examiner cette liste de produits par un collaborateur technique ou un responsable marketing.

Si vous produisez actuellement un produit repris dans cette liste (ou un produit ayant une application/fonction équivalente), veuillez le signaler à M. Jozef De Proft (Service Public Fédéral Economie) au plus tard le 30 avril 2014, de manière à ce que votre concurrent non européen ne puisse bénéficier d’une diminution de droits de douane.

Pour votre information, essenscia met à votre disposition une fiche explicative sur les contingents et les suspensions tarifaire, cliquez ici.

Information :
Laurence Baudesson,  tél: 02 238 97 53, LBA@essenscia.be
Jozef De Proft, tél : 02 277 72 62, jef.deproft@economie.fgov.be

 

Health, Safety & Environment
Non ?  Cela ne va pas tarder.  DETIC, section professionnelle liée à essenscia, a lancé ce jeudi 3 avril la campagne consommateur « I prefer 30° » afin de promouvoir le lavage du linge à 30°C. Laver son linge à basse température est aujourd’hui efficace dans une grande majorité des cas. Et en plus, c’est bon pour le linge, c’est bon pour l’environnement et pour le portefeuille.

Lire les détails.

Non ?  Cela ne va pas tarder.  DETIC, section professionnelle liée à essenscia, a lancé ce jeudi 3 avril la campagne consommateur « I prefer 30° » afin de promouvoir le lavage du linge à 30°C. Laver son linge à basse température est aujourd’hui efficace dans une grande majorité des cas. Et en plus, c’est bon pour le linge, c’est bon pour l’environnement et pour le portefeuille.

Les études d’analyse du cycle de vie montrent que l’énergie consommée par la machine à laver pour chauffer l’eau destinée au lavage a un grand impact sur l’environnement. Alors même que la majorité des belges privilégient, malgré tout, un lavage à température élevée qui n’apporte rien en terme d’efficacité. Changer les habitudes aurait pour résultat de réduire cet impact, de préserver le linge et d’alléger sa facture d’électricité. À titre d’exemple : baisser la température moyenne de lavage ne serait-ce que de 3°C permet d’économiser la consommation énergétique annuelle équivalente à celle d’une ville comme Liège.
La campagne « I prefer 30 » est soutenue par le SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement et COMEOS dans le cadre d’un accord sectoriel qui ambitionne d’atteindre une température moyenne de lavage en Belgique de 38°C à l’horizon 2015.

LE GUIDE DE LAVAGE
Que laver à 30°C ?  Le lavage à 30°C peut se faire dans une grande majorité des cas, mais ce n’est pas un dogme. Il est parfois nécessaire de laver à plus haute température (60°C) Le guide de lavage aide le consommateur à faire le bon choix tout en privilégiant les températures les plus basses.  Cliquez ici pour télécharger le guide de lavage (http://www.iprefer30.eu/animations/BE-FR/flowchart_BE_FR.pdf).

DES EVENEMENTS DANS TOUT LE PAYS
Pour diffuser de façon optimale le message “I prefer 30°C” une campagne de communication “Online” est organisée par les différents partenaires.  De plus, plusieurs événements d’activation sont planifiés d’avril à septembre 2014. « I prefer 30°C » sera présente dans vos H&M préférés ainsi que dans certaines rues et centrescommerciaux. Vous pouvez suivre la campagne via les news sur la page web, via la page Facebook ou voir les photos des événements sur  http://www.iprefer30be-pictures.eu/fr/index.php.

I prefer 30° needs you..
… to spread the message ! Vous souhaitez donner un petit coup de main à la protection de l’environnement ? Propager notre message et diffuser le guide de lavage via Facebook, twitter ou tout autre canal de communication et, si le cœur vous en dit, faites-vous photographier lors d’un des évènements “I prefer 30°C !

« I prefer 30°C » cherche des « ambassadeurs » pour soutenir son message. Les ambassadeurs sont des personnes qui présentent un intérêt pour le développement durable en général et soutiennent la promotion des modes de consommation et d’utilisation durables. Il s’agit par exemple de cadres européens, d’autorités nationales, de représentants de l’industrie de la détergence, de leaders d’opinion, d’associations de consommateurs ou d’association de défense de l’environnement, de membres du corps académique, de consommateurs, … ou tout simplement de « monsieur tout le monde » qui porte un intérêt à la planète. Vous vous reconnaissez ?  Alors, pas d’hésitation franchissez le pas !

Pour plus d’informations, contactez Frédérick Warzée – fwarzee@detic.be – 02 238 98 39

Transport & Logistics
Plus de cinq ans après l'entrée en vigueur de la réglementation relative à l’arrimage des charges sur les véhicules de transport, trop d’accidents arrivent encore suite au fret insuffisamment sécurisé ou dangereux. Cela montre que - malgré la disponibilité des différentes normes et lignes directrices – l’arrimage des charges reste toujours un défi pour les entreprises.

Lire les détails.
Pour soutenir les entreprises dans cette matière, essenscia organise un séminaire le 23 mai 2014 sur « l’arrimage des charges ».

Pendant le séminaire, les différents experts expliquent l'aspect de l’arrimage des charges, en mettant l’accent sur l'application pratique de la sécurisation du chargement. L’attention particulière est également accordée aux responsabilités de chacun des acteurs impliqués, ainsi que sur l'importance d'utiliser un emballage de transport approprié.

Ce séminaire est donc un événement incontournable pour toute personne qui veut appliquer correctement l’arrimage des charges dans la pratique.

Programme et inscription :
Cliquez sur : http://www.essenscia.be/fr/calendrier/evenement/174
News from our companies
De Oost-Vlaamse EOC Group heeft de prestigieuze Greenlight Award 2014 gewonnen, een prijs in het leven geroepen door de Europese Commissie om investeringen in energiezuinige verlichting te belonen.

Lees verder.

De EOC Group, gevestigd in Oost-Vlaanderen, heeft in 2013 grote investeringen gedaan in energiezuinige verlichting op de verschillende sites. Drie magazijnen – twee in Evergem en één in Oudenaarde – kregen nieuwe energiezuinige verlichting. EOC Group maakt er compounds, latex, emulsions, surfactants en adhesives voor de industrie.

“Op de site in Oudenaarde levert de relighting een besparing van 17 ton CO² per jaar op. In Evergem besparen onze nieuwe installaties 69 en 77 ton CO² per jaar. Voor ons is dat milieuaspect zeer belangrijk. Als bedrijf moeten we bijdragen aan een beter leefmilieu waar we kunnen”, zegt Guy Van Hecke, energieverantwoordelijke bij EOC.

De inspanningen van EOC is ook de Europese Commissie niet ontgaan. Ze beloont EOC met een van de zeven Greenlight Awards 2014. De awards belonen projecten rond energiezuinige verlichting. “Deze award is alvast een mooie appreciatie van onze inspanningen die ons motiveert om op de ingeslagen weg verder te gaan. En in tegenstelling tot wat we zouden denken, is het lichtcomfort net toegenomen. Op de werkplekken is er meer licht en dankzij de verlichting is er minder hinderlijke schaduw.”
News from our partners
Awex : Mission économique taiwanaise en Belgique menée par CIECA
Participez au 16 e Belgium- Taiwan Joint Business Council à Bruxelles le 7 mai 2014 pour s'informer sur les opportunités du marché et rencontrer en Belgique des entreprises taiwanaises dans le secteur « green techs ».

Inscriptions sur le site de l'Awex avant le 25 avril 2014, cliquez ici ou contactez Madame Isabelle Pollet : Tél.: 02/421.84.40 E-mail: i.pollet@awex.be.

 

L’Agence wallonne à l’Exportation et aux Investissements étrangers décernera pour la 14e fois le Grand Prix Wallonie à l’Exportation aux entreprises qui auront progressé le plus par l’augmentation de leur volume d’exportation ou par la conquête de marchés difficiles.

Lire les détails.

Le Grand Prix Wallonie à l’Exportation est un concours bisannuel qui récompense les efforts et les succès d’entreprises wallonnes qui ont réussi à pénétrer des marchés étrangers avec des biens et/ou des services wallons, en apportant à ces sociétés une notoriété qui pourra, en même temps, contribuer à améliorer l’image de marque des produits industriels et culturels, du savoir-faire et des services wallons à l’extérieur.

Les principaux critères de sélection au concours sont les suivants :

- Le caractère confirmé des succès à l’exportation remontant au 3ème exercice complet et qui n’ont pas été démentis par les deux exercices suivants
- Le caractère volontariste de l’entreprise, qui peut se traduire par une forte progression de ses exportations, la conclusion de partenariats, la conquête spectaculaire d’un ou de plusieurs nouveaux marchés, la pénétration d’un marché difficile ou toute autre initiative susceptible de porter la renommée de l’entreprise ou d’étendre sa présence à l’étranger (design, recherche et développement, certification, lancement de nouveaux produits, efforts pour la protection de l’environnement)
- Le caractère qualitatif de l’exportation qui doit véhiculer une image positive d’un produit ou d’un service wallon, de par son caractère innovant ou ses qualités intrinsèques particulières.

Six Prix décernés

Le concours donnera lieu à l’attribution de six Prix maximum : le Grand Prix Wallonie à l’Exportation ; au maximum deux Prix Wallonie à l’Exportation ; un Prix Wallonie à l’Exportation ‘Catégories des services’ ; Un Prix ‘Tremplin à l’Exportation’ et Un Prix ‘Jeunes à l’exportation’ réservé à l’entreprise ayant le mieux intégré des jeunes dans son développement à l’exportation.

Les entreprises qui souhaitent participer au concours doivent renvoyer leur dossier avant le 12 mai 2014.

Cliquez ici pour le règlement du concours et pour les inscriptions.

L’entreprise liégeoise CE+T Power, spécialisée dans l’électronique de puissance, a remporté le Grand Prix Wallonie à l’Exportation en 2012.


2013 2014 2015 2016 2017