essenscia weekly 26

10 | 07

Le gaz de schiste au centre de la mission économique Flandre/Pays-Bas au Texas

Cette semaine, essenscia vlaanderen a participé à la mission économique Flandre/Pays-Bas à Houston (Texas) emmenée par le Ministre-Président flamand Kris Peeters et son collègue néerlandais Mark Rutte. Durant trois jours, 90 entreprises et plus de 125 hommes d’affaires ont visité diverses entreprises de l’industrie chimique, pétrolière, gazière et logistique.

Dès le premier jour, l’extraction du gaz de schiste et la renaissance spectaculaire de l’industrie aux USA furent au cœur des discussions de la mission. En effet, le gaz de schiste change les règles du jeux et donne un grand avantage à l’industrie chimique américaine sur l’industrie européenne. Si la Flandre et les Pays-Bas souhaitent continuer à attirer les investissements, il faut alors qu’ils prennent des mesures pour améliorer leur position concurrentielle. C’est le message reçu par Kris Peeters et Mark Rutte lundi matin lors d’une visite au centre de recherche d’ExxonMobil à Houston. Un message qui a été bien entendu par les Pays-Bas et la Flandre qui se réuniront le 8 octobre pour discuter de cette problématique. Les deux Ministres-Présidents ont annoncé qu’ils vont étudier les possibilités du gaz de schiste en faisant preuve d’une grande ouverture d’esprit.

Cette mission économique fut l’occasion idéale de signer quelques contrats. La société chimique Proviron a signé un contrat avec la société américaine Third Coast International pour produire des liquides de frein à destination du marché automobile européen dans son implantation d’Hemiksem. Praxair, le producteur de gaz industriels, a confirmé la construction d’une nouvelle unité de production afin de pouvoir délivrer plus d’oxygène et d’azote aux entreprises chimiques du port d’Anvers tout en étendant son réseau de pipelines dans le port. L’investissement de plusieurs millions a été officialisé lundi soir à Houston.

essenscia a clos la mission économique ce mardi après-midi par un lunch d’investissement organisé en collaboration avec Flanders Investment & Trade et le Topsector Chemie néerlandais. Devant une quarantaine d’entreprises chimiques américaines, la fédération a vanté les avantages de la région du Delta en tant que cluster chimique leader en Europe. Vous pouvez télécharger la présentation en cliquant ici.

La mission au Texas fut particulièrement instructive. Un même message est sans cesse ressorti des discussions avec les entreprises américaines: “It’s all about competitiveness!”. essenscia continue d’ailleurs à encourager les décideurs politiques à prendre les bonnes mesures afin d’améliorer le climat d’investissement pour l’industrie chimique en Europe et, plus particulièrement, en Belgique.

Frank Beckx
Head of Communication & Public Affairs
essenscia

Innovation & patents
Dans le cadre de la cellule brevet, essenscia a noué un partenariat structurel avec le Cori, Centre de recherche spécialisée dans les technologies de peintures et revêtement. Tous les 3 mois, les spécialistes techniques du Cori examineront les brevets dans leur domaine de compétence pour les résumer et regrouper les informations les plus pertinentes dans une feuille de veille brevet. Cette feuille a une optique généraliste et devrait pouvoir intéresser tous ceux intéressés de près ou de loin par les technologies de recouvrements.


Dans le cadre de la cellule brevet, essenscia a noué un partenariat structurel avec le Cori, Centre de recherche spécialisé dans les technologies de peintures et revêtement. Tous les 3 mois, les spécialistes techniques du Cori examineront les brevets dans leur domaine de compétence pour les résumer et regrouper les informations les plus pertinentes dans une feuille de veille brevet. Cette feuille a une optique généraliste et devrait pouvoir intéresser tous ceux intéressés de près ou de loin par les technologies de recouvrements.

Venez découvrir la première lettre en cliquant ici.
Reach, CLP & Product policy
The Cefic Long-range Research Initiative (LRI) is one of the major voluntary initiatives of the European chemical industry to support its competitiveness and innovation potential. LRI aims to identify and fill gaps in our understanding of the hazards posed by chemicals and to improve the methods available for assessing the associated risks.

Read more.
LRI sponsors high-quality research, published in peer-reviewed journals, and seeks to provide sound scientific advice on which industry and regulatory bodies will draw to respond more quickly and accurately to the public’s concerns.

In the context of its LRI programme, the European Chemical Industry Council (Cefic) is accepting grant applications to carry out research in the following areas: 

  • LRI-B14: Skin sensitisation - chemical applicability domain of the Local Lymph Node Assay (LLNA) • LRI-B15:Efficiency of Risk Management Measures (RMM)
  • LRI-ECO23: Combining passive sampling and toxicity profiling to assess mixture toxicityof surface waters • LRI-ECO24: Prediction of Non-Extractable Residues (NER) using structural information
  • LRI-ECO25: Development of soup tests for the risk assessment of NER in soil 
  • LRI-EMSG58: Quality assessment of the epidemiological evidence of adverse effects to humans of endocrine active substances in the environrment
  • LRI-N4: Grouping nanomaterials and establishing criteria for Safe by Design
  • LRI-S3: Benefits and risk evidence streams for decision makers

Deadline: 1 September 2013

Project specifications, budget details and application forms can be found on the Cefic LRI website. Only proposals that fit the project specifications and are submitted in the official LRI application form will be considered.

For further details, please contact Dr. Bruno Hubesch, Cefic-LRI Manager at bhu@cefic.be or the LRI Secretariat at lri@cefic.be

Social policy
Transport & Logistics
Fin juin, les subsides pour les transports combinés et le transport diffus sont supprimés. Cela aura des conséquences importantes pour l’offre ferroviaire en Belgique.
Un accord politique, mais une proposition qui n’a pas été votée
Les autorités sont conscientes de la nécessité de soutenir le transport ferroviaire et confirment que, eu égard à la sévérité des normes en matière d’environnement et de sécurité, il est préférable que les marchandises soient transportées par train plutôt que par camion. En accordant des subsides, au début de cette année, les autorités reconnaissaient implicitement qu’il fallait créer des conditions pour que le transport ferroviaire devienne rentable.

Avant le conclave budgétaire, une proposition était prête, sur laquelle un accord politique était acquis. Malgré cela, les mesures de soutien ont été annulées. Cela étonne et inquiète tant les ports, les entreprises portuaires, les terminaux que l’industrie et les opérateurs ferroviaires. Selon eux, cela constitue une démonstration claire que l’on sous-estime largement l’importance que revêt le transport ferroviaire dans l’économie belge.

La subsidiation du transport diffus pendant 6 mois est insuffisante
Depuis le début de cette année, les autorités belges ont accordé des subsides au transport diffus*, d’abord pour 2 mois, ensuite pour 4 mois supplémentaires, en vue de créer des conditions qui permettraient de rentabiliser cette activité. Un certain nombre de conditions étaient alors liées à l’attribution de ce soutien. Les opérateurs ferroviaires qui jouissaient de ces subsides étaient tenus d’améliorer l’efficacité de leurs activités et de prévoir des solutions structurelles pour atteindre le seuil de rentabilité. Les opérateurs ferroviaires ont fourni des efforts considérables et ont enregistré des résultats positifs. Cette période transitoire de six mois est cependant trop courte pour permettre de réaliser un changement suffisamment marquant. Il s’agit en effet d’interventions majeures qui peuvent exercer un impact important sur le bon fonctionnement des clients industriels et ne peuvent pas être mises en œuvre d’un jour à l’autre.

Le transport diffus est d’une importance cruciale pour l’industrie
Bien que le transport diffus soit à 90 % international, il se révèle d’une importance cruciale pour d’importants secteurs de l’économie belge. Ce sont surtout les industries (pétro) chimique et métallurgique qui sont fortement dépendantes de ces transports. En 2011, quelque 8 millions de tonnes de marchandises ont été transportées vers plus de 300 sites industriels par le biais du transport diffus. Un réseau performant de transport diffus est en outre un atout de taille pour la position concurrentielle des ports de mer belges, en particulier Anvers.

La décision de mettre (partiellement) un terme au transport diffus exercerait un impact direct sur le bon fonctionnement et l’avenir de sites industriels dans les secteurs (pétro) chimique et métallurgique, sur la position concurrentielle des ports de mer, sur les investissements consentis en Belgique, ainsi que sur l’emploi et sur les émissions de soufre et de CO2 (quelque 105.000 tonnes par an à cause du modal shift vers la route). Si les autorités restent inactives, la Belgique aura à faire face à un choc économique considérable, sans parler de l’impact que cette situation exercera sur la sécurité, l’environnement et la mobilité.

Comme l’a fait remarquer Yves Verschueren, administrateur délégué essenscia, le transport de fret par voie ferrée est d'une importance stratégique pour l'industrie chimique de notre pays. Dans la mesure où la Belgique est une plaque tournante logistique pour l'industrie chimique européenne, essenscia a déjà fait la démonstration de son engagement en participant à la création de la s.a. Antwerp Railport. Les subsides temporairement accordés au transport diffus restent actuellement indispensables, dans l'attente de la découverte d'un partenaire qui convienne à SNCB Logistics. Une logistique performante est d'une importance cruciale pour que le secteur chimique puisse conserver à l'avenir son statut de fleuron de l'industrie belge. La continuité du transport diffus est en conséquence un dossier de la plus haute importance aux yeux du High Level Group Chimie, entre essenscia et le gouvernement fédéral.

Retrouvez le communiqué de presse complet en cliquant sur ce lien.
essenscia vlaanderen
We kindly invite you to the CINBIOS Forum for Industrial Biotechnology & the Biobased Economy, taking place on 30 September 2013 in Terneuzen (Bio Base Europe Training Center, Zeelandlaan 2, 4538 CA Terneuzen, the Netherlands).
The annual CINBIOS Forum presents the many possibilities that industrial biotech and innovative biorefining processes provide for the production of bio-based products. It gathers over 150 participants coming from a diversity of industrial sectors, universities and government.

Read more.
Programme
Have a look at the exciting programme.
Keynote speaker Bernhard Hauer (Professor at the Universität Stuttgart, Germany) will provide insights into expanding nature’s portfolio of chemical reactions by designing novel enzymes and biosynthetic routes. The programme will furthermore offer case studies of new initiatives in the fields of bioplastics, biosolvents, biodetergents, biomaterials and biolubricants from distinguished companies like Taminco, Derbigum, Corbion, Voltrion and Wheatoleo. In the afternoon you will be offered a boat trip in the Ghent Harbour, or site visits at the Bio Base Europe Pilot Plant, Oleon and the Ghent biorefinery cluster.

Registration
The registration fee is 120 EUR for CINBIOS members, research institutions / academia & governments, and 150 EUR for non-CINBIOS members.
Proceed to the registration form. Seats are limited so we recommend to register early.

Unique opportunity: CINBIOS members enjoy a 20% discount to attend EFIB 2013.
EFIB is the European Forum for Industrial Biotechnology and the Biobased Economy and takes place on 1 & 2 October 2013 in Brussels (the Square). It brings together bioeconomy professionals to learn, debate and meet to decide and share the future of this flourishing sector.
Visit the EFIB website.

Interested? CINBIOS membership is free for essenscia members, contact tschaerlaekens@essenscia.be for further information.

Process safety is a specific discipline within the organisation of a company. The level and quality of process safety management determines the success of the organization. Delta process academy aims, with this 4 days ‘Advanced Master Process Safety’, to provide professionals with a process safety course offering the essentials of process safety. The courses are taught by academics and specialists in their discipline. Within Delta Process Academy, latter on special courses will be organized. Each day you will acquire a specific topic about process safety.

Read more.
Process safety is a specific discipline within the organisation of a company. The level and quality of process safety management determines the success of the organization. Delta process academy aims, with this 4 days ‘Advanced Master Process Safety’, to provide professionals with a process safety course offering the essentials of process safety. The courses are taught by academics and specialists in their discipline. Each day, you will tackle a specific topic about process safety.

27/01-Day 1: Introduction to process safety
28/01-Day 2: Qualitative and Quantitative risk analysis
29/01-Day 3: Explosion Safety
30/01-Day 4: Competence in operation & Safety in unit operations

Place: Antwerp
Subscription fee: 2900 euro

For additional information, feel free to contact:
Michèle Celis (mcelis@essenscia.be) or Geert Boogaerts (gboogaerts@essenscia.be)
News from our companies
The chemical company Proviron and the American company Third Coast International have joined forces to commence production of Third Coast’s brake fluids in Europe. This will provide the European automotive industry with high quality brake fluids renowned for their superior performance. The two companies signed an agreement during the economic mission of Flanders and the Netherlands in Texas in the presence of minister-presidents Kris Peeters and Mark Rutte. essenscia participates to this three day mission dedicated to the petrochemical, gaz and oil industry.

For over twenty years Third Coast has produced and marketed brake fluids. Third Coast’s brake fluids show industry-leading performance and internationally recognized product quality.Proviron has 30 years of experience in the production of high quality and essential brake fluid components. Proviron and Third Coast will cooperate for the production of brake fluid raw materials and the formulation of finished brake fluids for the European market. The partners target 10 million car sales per year.  “Proviron are technology leaders for the production of key brake fluid raw materials.” said Jim Clawson, President of Third Coast International. “We strive to formulate superior products and provide exceptional service to customers, improving the foundation for the future. Combining our strengths will allow a successful entry into the European DOT-4 brake fluid market. Third Coast is pleased to broaden our partnership with Proviron in this new endeavor.”

Proviron will produce Third Coast’s DOT-4 brake fluids in Europe. Production is on stream and customer approvals have been obtained. The addition of brake fluid raw material production and formulation for Third Coast to the Proviron toll manufacturing portfolio is a new milestone for both Proviron and the wider European automotive industry.  Wim Michiels, CEO of Proviron, commented: “Third Coast International is recognized as a leading edge producer of brake fluids. This partnership is a perfect match with our mission to be an impeccable toll manufacturer. Third Coast, being integrated in the main raw materials is our preferred partner to further expand our toll manufacturing south of Antwerp. We are convinced this newly added formulation know-how fits well with our area of chemical expertise and will create a win-win-win for Proviron, Third Coast and the European automotive industry.

 

News from our partners
Op 8 oktober 2013 krijgen ondernemers uit diverse sectoren de kans om meer dan 50 kennisinstellingen te ontmoeten tijdens de KMO Kennisbeurs. In het belang van elke organisatie streven we ernaar om zoveel mogelijk ondernemers naar deze unieke beurs te krijgen.
De doelgroep van de KMO Kennisbeurs is in de eerste plaats de ondernemer. Alle sectoren, kleine en grote bedrijven zijn er welkom. Naast de vele standhouders zijn er ook interessante infosessies rond samenwerking, financiering en klantgericht innoveren. Een niet te missen event voor bedrijven die nu of in de toekomst willen innoveren en/of op zoek zijn naar kennis.
Ook onderzoekers en medewerkers uit andere kennisinstellingen en netwerkactoren zijn bijzonder welkom om een beter beeld te krijgen van het kennislandschap. Vergeet je collega’s niet te enthousiasmeren voor deze beurs.
Via deze communicatie willen we potentiële beursbezoekers aansporen een bezoekje te brengen aan onze website, www.kmokennisbeurs.be, waar ze zich verder kunnen informeren en registreren. Deelname aan de beurs is gratis mits registratie vooraf!

Waarom moet men naar de KMO Kennisbeurs komen?
•    Op één namiddag maak je kennis met meer dan 50 kennisinstellingen
•    Netwerken en doelgericht contacten leggen in een mooi kader
•    Interessante infosessies
•    Een niet te missen key note spreker: Filip Van den Abeele, onderzoeker, ondernemer én stand-up comedian. Gekend als Chef Wetenschap van de Laatste Show.
•    De mogelijkheid om na de werkuren aan te sluiten: de standhouders zijn te bezoeken tot 19u. Nadien kan er aan de toog nagekaart worden en zorgen we voor een leuke afsluiter: grappige en spitsvondige puntgedichten door Denis Nowé!
•    De mogelijkheid om vooraf vragen te stellen en je beursbezoek voor te bereiden

Wil je weten wat het Vlaams Innovatienetwerk nu of in de toekomst voor jou kan betekenen? Zoek je specifieke kennis voor een technologisch probleem? Wil je weten of je financiële steun kan krijgen voor de uitwerking van je idee? Hoe verhinder je dat je producten nagemaakt worden?

Kom op 8 oktober 2013 naar de KMO kennisbeurs en ontmoet meer dan 50 kennisinstellingen die jouw innovatie helpen realiseren.
Optimaliseer je bezoek en sluit aan bij één van de infosessies rond samenwerking, financiering en klantgericht innoveren. Spring je liever na de werkuren even binnen? Dat kan! Je kan de standhouders tot 19u bezoeken en nadien gezellig nakaarten aan de Innovatietoog waar we ook een niet te missen afsluiter voorzien.

Registreer je nu via www.kmokennisbeurs.be en kom gratis naar de beurs.

KMO Kennisbeurs
8 oktober 2013
14u00 – 21u00
Kortrijk Xpo




2013 2014 2015 2016 2017