essenscia weekly 15

25 | 04
Nous sommes ravis de vous avoir vu si nombreux à notre événement annuel ‘Chemistry and life sciences: innovating the future of health’ ce mercredi 24 avril.

Le débat organisé nous a permis de partager les expériences diverses de nos grandes et petites entreprises dans l’implémentation de REACH grâce aux témoignages d’Yves Caprara (Prayon) et Luc Vandeputte (Savonnerie et Huilerie Vandeputte). Ces derniers ont ainsi pu faire part des défis rencontrés par nos membres en la matière auprès de Geert Dancet, directeur de European Chemicals Agency (ECHA). Le Prof. Michel Goldman (Innovative Medicines Initiative), Jo De Boeck (Imec) et Tom Heyman (Janssen Pharmaceutica)  nous ont dressé un portrait de la médecine de demain : médecine personnalisée, diagnostic à distance grâce à son smartphone, identification et destruction d’une seule cellule cancéreuse grâce aux nanotechnologies, dématérialisation des dossiers médicaux grâce aux technologies IT. Toutes ces technologies présentes et à venir sont le fruit de l’innovation qui est la clé du succès et du futur de notre industrie en Belgique.

Vous retrouverez les photos et la vidéo de l’événement dans le prochain essenscia weekly.

Yves Verschueren
Administrateur délégué

essenscia in the news
Le gaz de schiste bon marché aux USA redessine le paysage énergétique.
L’industrie s'inquiète des coûts croissants de l'énergie.
Lire la suite...

Bruxelles, 24 avril 2013 – En dépit de la crise économique, l'industrie belge de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie a assez bien résisté en 2012. Le chiffre d’affaires a atteint 61 milliards d’euros. Les investissements ont chuté juste sous le niveau tendanciel historique pour s'établir à 1,6 milliard d'euros tandis que les dépenses en recherche et développement ont continué à croître pour atteindre le nouveau record de 2,75 milliards d’euros. Le secteur emploie 89.700 personnes, ce qui représente un léger recul de 0,7%. L’industrie de la chimie et de la pharma demeure le leader incontesté en matière d’exportation représentant un tiers des exportations totales belges et affichant une balance commerciale positive de 24 milliards d’euros. essenscia n'entrevoit aucun signe de croissance substantielle en 2013 et s'inquiète de la politique énergétique et climatique en Belgique et en Europe. L’exploitation du gaz de schiste bon marché aux USA engendre une véritable reconfiguration du paysage énergétique et met la compétitivité de la chimie européenne à rude épreuve. De plus, en Belgique, les surcoûts croissants liés aux énergies renouvelables déraillent par rapport à nos pays voisins. essenscia lance donc un appel à l’action auprès du gouvernement afin qu’il prenne des mesures pour préserver l’avenir de l’industrie dans notre pays.

En 2012, le contexte économique était très incertain. L'industrie de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie n'échappa pas non plus au ralentissement de la croissance de l'économie européenne mais put généralement mieux se maintenir que les autres secteurs. Le chiffre d'affaires passa de 58,9 milliards à 61,1 milliards d'euros, un niveau record absolu pour le secteur. Les performances en termes de chiffre d'affaires des sous-secteurs sont très diverses: la pharma suivie de la chimie de base, a enregistré de bons résultats. Les transformateurs de matières plastiques et du caoutchouc tout comme les peintures et vernis ont au contraire vu leur chiffre d'affaires chuter en raison, entre autres, du déclin des activités dans le secteur européen de l'automobile et de la construction.

L'emploi a connu un léger recul de 0,7%, soit une diminution de 600 postes de travail. Le secteur compte actuellement 89.700 emplois directs. Si l'on prend en compte l'emploi indirect généré auprès de sous-traitants, le secteur représente près de 237.000 emplois. Au cours de ces 30 dernières années, l'emploi de notre secteur demeure pratiquement stable en dépit de la baisse importante enregistrée dans l'industrie due à l'automatisation et l'outsourcing.

L'incertitude économique a fait chuter les investissements en actifs fixes à 1,61 milliard d'euros, juste sous le niveau tendanciel. Ce montant représente un peu plus d'un quart de tous les investissements industriels en Belgique et est encore légèrement supérieur au niveau des années de crise 2009-2010. Dans différents sous-secteurs, des entreprises ont annoncé de nouveaux projets allant d'investissements greenfield, d'extension et de renouvellement à la  construction  d'installations pilotes, de centres de recherche et de distribution. La chimie et la pharma demeure un secteur qui bénéficie d'une part très importante d'investissements étrangers.

La hausse continue des dépenses en recherche et développement (R&D) s'est poursuivie en 2012. Le secteur a dépensé plus de 2,75 milliards d'euros en R&D, un nouveau record. Le secteur de la chimie et des sciences de la vie est ainsi de loin le secteur le plus innovant de l'industrie belge. Il représente aujourd'hui 56% de toutes les dépenses industrielles de R&D alors que ce chiffre était de 43% en 2000.

Les exportations ont atteint 110,7 milliards d'euros, soit un tiers des exportations totales de biens. Le secteur affiche une balance commerciale positive de 24 milliards d'euros tandis que le solde de la Belgique est de 7,2 milliards d'euros. Le secteur de la chimie et des sciences de la vie est le champion toutes catégories des exportations belges et contribue donc de manière cruciale à la prospérité et au bien-être dans notre pays.

Les chiffres 2012 montrent que l’impact des industries chimiques, des matières plastiques et des sciences de la vie sur le tissu socio-économique en Belgique est entre-temps devenu très important. Le secteur n'est cependant pas invulnérable. essenscia s'inquiète de la politique énergétique et climatique en Belgique et en Europe qui menace la compétitivité internationale du secteur.

Frank Coenen, président d'essenscia: “La Belgique est un acteur mondial dans le domaine de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie. Cette position dominante n'est cependant pas acquise à jamais. L'exploitation du gaz de schiste bon marché et du pétrole aux USA entraîne une renaissance de l'industrie dans ce pays. Le prix du gaz y est plus de trois fois inférieur à celui de l'Europe. Cette différence entraîne un handicap de coûts annuel de plus de 1 milliard d'euros pour les entreprises chimiques en Belgique. De plus, l'industrie est confrontée aux surcoûts toujours croissants liés aux énergies renouvelables qui sont relativement plus élevés en Belgique que dans les pays voisins.” Sans porter préjudice aux objectifs en matière d'énergies renouvelables, essenscia demande au gouvernement fédéral qu'il s'attelle dès aujourd'hui à une réforme structurelle de l'énergie éolienne offshore en ligne avec nos pays voisins.

Au niveau social, essenscia plaide pour un environnement compétitif qui garantit l'emploi. Le handicap salarial du travail à feu continu de 27% entre un travailleur de la chimie allemand et son homologue belge n'est à terme pas tenable. “Le gel des salaires est une première étape pour combler l'écart avec nos pays voisins. Une réduction des coûts ciblée sur le travail à feu continu demeure une réelle nécessité”, déclare le président Frank Coenen.

Enfin, une politique fiscale stable assortie d’une sécurité juridique est cruciale pour continuer à attirer les investissements et les activités de recherche. “Les entreprises prennent leurs décisions d'investissement à long terme, d'autant plus dans un secteur intensif en capital tel que celui de la chimie et de la pharma. Un cadre politique stable et juridiquement sûr est obligatoire pour rester en tête”, conclut Frank Coenen.

Vous pouvez télécharger les chiffres-clés 2012 et les messages politiques sur: http://www.essenscia.be/Upload/Docs/130424%20conférence%20de%20presse%20chiffres%20clés%20FR.pdf

Plus d’info : Frank Beckx, porte-parole essenscia, tel. 02 238 97 08, GSM 0476 80 94 74, fbeckx@essenscia.be

Reach, CLP & Product policy
De omschakeling naar de CLP verordening voor het indelen, etiketteren en verpakken  van gevaarlijke stoffen en mengsels,  is geen 1 op 1 omzetting van de stoffen- of preparatenrichtlijnen. Het impliceert grondige veranderingen in de manier waarop chemische producten worden ingedeeld en geëtiketteerd.
Daarom biedt essenscia een intensieve opleidingscyclus CLP voor formulatoren.

Deze praktijkgerichte opleiding geeft achtergrond over de verplichte testen, gaat dieper in op potentiële valkuilen en wijst op de voornaamste veranderingen ten opzichte van de bestaande richtlijnen. Hiervoor werkt essenscia samen met deskundigen uit de Universiteit Gent en diverse kenniscentra. Deelnemers krijgen de kans om vooraf specifieke vragen in te sturen en aan de hand van talrijke voorbeelden en oefeningen uit de praktijk wordt deze ingewikkelde materie verhelderd. Na elk onderdeel krijgen de deelnemers een opdracht om de opgedane kennis in te oefenen.

Waar: Alle opleidingen gaan door in het Centre Environmental Science & Technology (CES&T) van de Universiteit Gent, J. Plateaustraat 22, 9000 Gent.

Wanneer: dinsdag 21 mei, 28 mei, 4 juni en 11 juni 2013 telkens van 9u30 tot 16u00.

Inschrijven per afzonderlijke module is ook mogelijk.

Voor wie: iedereen die op weg wil gezet worden bij de conversie van de indeling van hun producten volgens de CLP. CLP voorkennis is niet noodzakelijk.

Inschrijvingsgeld (excl. BTW):
- Leden essenscia: 330 € per sessie of 1.200 € voor de volledige cyclus
- Niet leden essenscia: 530 € per sessie of 2.000 € voor de volledige cyclus
Inbegrepen in deze prijs: syllabus, koffiepauze in de voor- en namiddag, broodjeslunch, getuigschrift

Inschrijvingen online via http://www.essenscia.be/nl/Calendar/Registration/85

essenscia is erkend als opleidingsverstrekker in het kader van de KMO portefeuille.          

Klik hier voor alle informatie.

 

 

Substances manufactured or imported in the EU in amounts of 100–1000 tonnes/year must be registered at the latest on 31st of May 2013. ECHA is extending the REACH-IT opening hours in May to give registrants more time to submit the dossiers relevant for the 2013 registration deadline.
Substances manufactured or imported in the EU in amounts of 100–1000 tonnes/year must be registered before 1 June 2013. All dossiers must be prepared in IUCLID and submitted to the Agency via the REACH-IT webtool.

Dossiers can be submitted via REACH-IT 24 hours a day from Monday (CET) 9:00 to Friday 20:00 (CET). REACH-IT is normally closed on weekends, but will be open on the last weekend of May (26-27 May).

REACH-it is closed on Public holidays in May:

  • 1 May (Labour Day – REACH-IT is closed)
  • 9 May (Ascension Day – REACH-IT is closed)

Exceptions: From Monday 20 May 9:00 (CET, Whit Monday), REACH-IT will be open non-stop until 1 June 01:00 (CET).

ECHA press release: http://echa.europa.eu/view-article/-/journal_content/title/reach-it-opening-hours

For more information please contact Tine Cattoor, advisor Product Policy, tcattoor@essenscia.be, tel. 02 238 96 48

Social policy
Plus d'information, cliquez ici.
Plus d'information, cliquez ici.
Plus d'information, cliquez ici.
Plus d'information, cliquez ici.
Health, Safety & Environment
De bundeling van milieu- en bouwvergunning in één omgevingsvergunning beoogt een forse tijdswinst, én een verminderde papierberg.
Bovendien wordt de duur van vergunningen niet langer beperkt tot 20 jaar, maar krijgt de omgevingsvergunning in de regel een permanent karakter.
De Vlaamse Regering keurde vrijdag 19 april 2013 het ontwerpdecreet m.b.t. de permanente omgevingsvergunning een eerste keer principieel goed.

De bedoeling van deze erg ingrijpende wijziging is een sneller en eenvoudiger vergunningenbeleid.

SNELLER ?

Natuurlijk wordt tijdswinst geboekt als (omwille van het permanent karakter) geen hervergunning nodig is ; geen MER, geen OVR, geen vergunning, ...Dit  betekent al gauw een tijdswinst van een of twee jaar.

Omdat de “time to permit” het meest kritiek is bij nieuwe investeringen (die dikwijls in concurrentie liggen met andere regio’s of andere landen), wordt hierop ingezoomd ;

De “time to permit” omvat drie elementen : 

  • het voortraject met MER, OVR, energiestudies
  • het vergunningstraject zelf
  • het beroepstraject

Het wordt algemeen erkend dat het bestaande voortraject het meest vertragend werkt, en dat het vergunningstraject zelf slechts beperkte tijdswinst inhoudt

Het zopas goedgekeurde ontwerpdecreet ; • heeft geen rechtstreekse betrekking op het voortraject, maar als het (vorig jaar goedgekeurde) “MER-integratiedecreet” samen van kracht zal komen met het decreet “omgevingsvergunning”, dan wordt een tijdswinst van meerdere maanden verwacht. • versnelt het vergunningstraject zelf niet • versnelt het beroepstraject niet, maar beoogt een verhoogde rechtszekerheid

EVALUATIES

Een permanente vergunning betekent absoluut geen vrijgeleide;

  • In afwijking van een permanent karakter kan (in welbepaalde gevallen) een omgevingsvergunning van bepaalde duur worden verleend.
  • Er worden periodieke evaluaties voorzien ;

              - Enerzijds worden specifieke evaluaties ingevoerd om (naar aanleiding van 
                 nieuwe BBT-conclusies) de noodzaak van bijgestelde vergunningsvoorwaarden
                 na te gaan. 
              - Anderzijds kan het betrokken publiek, alsook evaluerende overheden, op het
                einde van elke twintigjarige periode een evaluatie verzoeken.

Meer informatie is beschikbaar bij pCornille@essenscia.be en op http://www.vlaanderen.be/servlet/Satellite?pagename=nieuwsberichten%2FNB_Nieuwsbericht%2FNieuwsbericht&cid=1337436501836

Sustainable construction
Centexbel, Centrum Duurzaam Bouwen, Federplast en Flanders’ PlasticVision organiseren op dinsdag 25 juni een themadag rond “Innovaties in Bouwen”. De themadag neemt met Energie, Materialen en Water drie belangrijke thema’s onder de loep en biedt een uitgebreid overzicht van recente innovaties op deze vlakken.
Wat? Centexbel, Centrum Duurzaam Bouwen, Federplast en Flanders’ PlasticVision organiseren op dinsdag 25 juni een themadag rond “Innovaties in Bouwen”. De themadag neemt met Energie, Materialen en Water drie belangrijke thema’s onder de loep en biedt een uitgebreid overzicht van recente innovaties op deze vlakken. 
 
Doel?  Voorbeelden aanreiken die u kansen en opportuniteiten laten ontdekken bij het streven naar meer duurzaamheid.
 
Hoe?  Elk thema krijgt een korte inleiding waarin de recente innovaties worden aangestipt. Daarna stellen telkens twee experts enkele recente technologische en business-innovaties voor.
 
Bernard De Potter, administrateur-generaal van het Agentschap Ondernemen, integreert de drie thema’s en zoekt naar vernieuwende waardeketens voor de bouwsector.
 
De dag wordt afgesloten met een vinnig panelgesprek. Deskundige sprekers als Jef Lembrechts (Vanhout), Tom Houthoofd (Deceuninck), Philippe Callewaert (BMP/PMC)  en Hilde Masschelein (Bouwunie) hebben al toegezegd. Zij worden gemodereerd door dhr. Victor Dries (OVAM). 
 
Noteer alvast de datum in uw agenda: 25 juni te Heusden-Zolder. Heel graag tot dan, en vooral: zeg het voort! Inschrijven kan al op www.cedubo.be/go/inschrijven/.

Prijs: Inschrijven voor de themadag kost 120 euro (90 euro voor leden van Centexbel, Federplast en Flanders’ PlasticVision en voor partners van Centrum Duurzaam Bouwen).
News from our companies
Le nouveau centre de recherche Galactic Innovation Campus a été inauguré ce mercredi 17 avril à 10h30, sur le site d'Erasme, au 4 de l'allée de la Recherche, en présence de Céline Fremault (cdH), ministre bruxelloise de l'Economie et de l'Emploi en charge de la Recherche scientifique, et Gaëtan Van Goidsenhoven (MR), premier échevin de la commune d'Anderlecht.

Spécialisé dans la production d'acide lactique et autres produits de fermentation, Galactic se positionne actuellement parmi les leaders mondiaux en matière de biotechnologie destinée aux marchés alimentaires, pharmaceutiques et industriels. Sur quelque 4.000 m2 de superficie, le nouveau centre haute technologie proposera ses services de recherche et de développement à ses clients.  

Parallèlement, le Galactic Innovation Campus accueillera, prochainement, des PME innovantes spécialisées dans la biotechnologie afin de pérenniser le rôle d'incubateur soutenu initialement au travers de la précédente plate-forme de recherche Galactic. En ce sens, un laboratoire, du matériel, une infrastructure d'accueil ainsi que des services de support technique et administratif seront mis à disposition des entreprises.

Dans le but de renforcer ses partenariats avec le monde académique, Galactic offrira également la possibilité aux jeunes étudiants, diplômés ou doctorants, de parfaire leurs connaissances en biotechnologie dans les laboratoires du Galactic Innovation Campus.  "Bruxelles démontre une fois de plus que la production industrielle a encore sa place sur son territoire et même encore un avenir", s'est félicité la ministre de l'Economie et de la Recherche scientifique, Céline Fremault.

The Innovative Medicines Initiative (IMI) is the world’s largest public-private partnership in health research and innovation. The annual Stakeholder Forum provides stakeholders with an opportunity to discuss IMI’s activities, successes and plansel.

The annual Stakeholder Forum provides stakeholders with an opportunity to discuss IMI’s activities, successes and plans. This year, the morning of the event will be dedicated to brain research, an area where IMI is particularly active and where there is an urgent need for new drugs. The afternoon will focus on IMI’s place in the European Research Area.

The event will close with a keynote speech by Nobel Laureate Rolf Zinkernagel who will focus on immunology research. IMI already has a number of projects in this area and it is likely to be the subject of future Calls for proposals.

This event will be place in the Sheraton Brussels Hotel, Place Rogier 3, Belgium on
Monday 13 May 2013.

Register here.

For more information on the event, visit the IMI website

 

News from our partners

Le vendredi 3 mai, le Prof. Gerdbrand Ceder, du Massachusetts Institute of Technology (MIT, Boston), sera chez Agoria à Bruxelles pour une conférence sur la façon dont de nouveaux matériaux peuvent être conçus de manière rapide et fiable et assurer une percée dans de nouveaux domaines technologiques comme celui du stockage de l’énergie. Cette conférence, à laquelle nous vous invitons cordialement à assister, sera précédée d’un petit-déjeuner.

Le vendredi 3 mai, le Prof. Gerdbrand Ceder, du Massachusetts Institute of Technology (MIT, Boston), sera chez Agoria à Bruxelles pour une conférence sur la façon dont de nouveaux matériaux peuvent être conçus de manière rapide et fiable et assurer une percée dans de nouveaux domaines technologiques comme celui du stockage de l’énergie. Cette conférence, à laquelle nous vous invitons cordialement à assister, sera précédée d’un petit-déjeuner.

l'ADN des matériaux effilé

La nécessité de disposer de nouveaux matériaux est le talon d’Achille technologique de notre stratégie visant à résoudre les problèmes climatiques et énergétiques. Les défis à grande échelle dans le développement de cellules photovoltaïques ou le stockage d’électricité ne peuvent être relevés en utilisant les matériaux actuellement disponibles.

Le projet Materials Genome que le professeur Ceder mène au MIT a pour objectif de développer de nouveaux matériaux applicables dans le domaine des technologies et systèmes énergétiques, et ce en partant d’un modèle informatique. Ce n’est qu’en commençant par développer de nouveau matériaux virtuellement que l’on parvient à obtenir rapidement des matériaux révolutionnaires et hautement performants.

Durant sa conférence, le Prof. Ceder expliquera dans le détail comment de nouveaux matériaux peuvent être conçus de cette manière. Il expliquera dans quelle mesure des problèmes critiques, comme la difficile prévisibilité des structures cristallines et la précision limitée inhérente aux méthodes standard telles que la Density Functional Theory, peuvent être surmontés pour arriver à une diversité de matériaux nouveaux et fiables. S’appuyant sur des exemples probants dans le domaine des batteries au lithium, il démontrera comment son approche peut conduire à divers nouveaux matériaux.

Programme

07:30 – Accueil des participants avec petit-déjeuner 
08:30 – Conférence du professeur Ceder
09:30 – Séance de questions-réponses • 10:00 – Fin Frais de participation:

Prix : Membres d’Agoria : gratuit Non-membres : 100 euros

Inscription : cliquez ici

Lieu : Agoria Diamant Building A. Reyerslaan 80 1030 Brussel

Contact : Barbara Willems barbara.willems@agoria.be - tél. +32 2 706 81 45
               Peter Perremans peter.perremans@agoria.be +32 2 706 89 04


2013 2014 2015 2016 2017