essenscia weekly 13

10 | 04
La Commission PME d'essenscia, le défenseur des intérêts des PME


Lors de la dernière réunion de la commission PME d’essenscia, plusieurs dossiers, qui ont fait l'objet de l'attention tant du conseil d'administration d’essenscia que de la FEB, ont été discutés.

La commission PME qui se réunit trimestriellement a analysé le contenu et les propositions de ces dossiers en prenant en compte les besoins des PME de notre secteur. L'état de la situation du dialogue social, l'adaptation des conditions ordinaires de paiement entre les entreprises ou encore les résultats de l’enquête de satisfaction d’essenscia comptèrent parmi les points abordés lors de cette séance.

Wim Michiels, le président de la commission PME, est également un des Vice-présidents de la Fédération. Il est donc en mesure de demander au Président d’essenscia de porter à l’agenda du Conseil d’administration les points importants qui concernent les PME.

Yves Verschueren
Administrateur délégué
essenscia

Innovation & patents
Innovation performance in the EU has improved year on year in spite of the continuing economic crisis, but the innovation divide between Member States is widening. This is the result of the European Commission Innovation Union Scoreboard 2013, a ranking of EU Member States.
While the most innovative countries have further improved their performance, others have shown a lack of progress. The overall ranking within the EU remains relatively stable, with Sweden at the top, followed by Germany, Denmark and Finland. Estonia, Lithuania and Latvia are the countries that have most improved since last year. Drivers of innovation growth in the EU include SMEs and the commercialisation of innovations, together with excellent research systems. However the fall in business and venture capital investment over the years 2008-2012 has negatively influenced innovation performance.

European Commission Vice President Antonio Tajani, Commissioner for Industry and Entrepreneurship, said: "This year's results show that the economic crisis has negatively impacted innovation activity in some parts of Europe. Investment in innovation is crucial if we want to maintain our global competitiveness and restore growth in Europe. We need to encourage entrepreneurship as SMEs have been a key driver of innovation."
Commissioner Máire Geoghegan-Quinn, responsible for Research, Innovation and Science, said: "Innovation should now be at the heart of all Member States' policy agendas. Our latest State of the Innovation Union report, also published today, shows we made progress in 2012 on some of the big ticket items like the Unitary Patent and new rules for venture capital funds, but we need to go further in order to avoid an innovation divide in Europe."

The European Commission has also today published a report complementary to the Scoreboard. The State of the Innovation Union report shows that the Commission has already largely delivered on the Innovation Union flagship commitments.
For individual summaries of the innovation performance of all 27 Member States, and other European countries: MEMO/13/274

Background
The Innovation Union Scoreboard 2013 places Member States into the following four country groups:
  • Innovation leaders: Sweden, Germany, Denmark and Finland, all show a performance well above that of the EU average.
  • Innovation followers: Netherlands, Luxembourg, Belgium, the UK, Austria, Ireland, France, Slovenia, Cyprus and Estonia all perform above the EU average.
  • Moderate innovators: Italy, Spain, Portugal, Czech Republic, Greece, Slovakia, Hungary, Malta and Lithuania perform below the EU average.
  • Modest innovators: The performance of Poland, Latvia, Romania and Bulgaria is well below that of the EU average.

What makes innovation leaders successful?

The most innovative countries in the EU share a number of strengths in their national research and innovation systems, including a key role for business innovation efforts and those of the higher education sector. The business sectors of all innovation leaders perform very well in research & development (R&D) expenditure and patent applications. They also share a well-developed higher education sector and strong linkages between industry and science.

International comparisons with the EU

A comparison with other European countries confirms Switzerland's position as the overall innovation leader that continually outperforms all EU countries. This year's results also again show that South Korea, the US, and Japan have a performance lead over the EU.
South Korea's lead over the EU is increasing, but since 2008 the EU has been able to close almost half its gap with the US and Japan. The EU still lags considerably behind the global leaders notably in terms of business R&D expenditures, public-private co-publications, and patents, as well as in tertiary education. The EU continues to perform better than Australia, Canada, Brazil, Russia, India, China and South Africa.
This lead has been declining with China, remained stable with the other BRICS countries and has been increasing compared to Australia and Canada.

The 2013 Innovation Union Scoreboard draws currently on 24 indicators that are grouped into three main categories and 8 dimensions:
"Enablers", i.e. the basic building blocks which allow innovation to take place (Human resources, open, excellent and attractive research systems, and finance and support);
"Firm activities", which capture innovation efforts in European firms (firm investments, linkages & entrepreneurship, and intellectual assets); and
"Outputs" which show how this translates into benefits for the economy as a whole (innovators and economic effects, including employment).

For further information
The full report of the Innovation Union Scoreboard 2013 is available at:
http://ec.europa.eu/enterprise/policies/innovation/facts-figures-analysis/innovation-scoreboard/index_en.htm

Contacts :
Carlo Corazza (+32 2 295 17 52)
Sara Tironi (+32 2 299 04 03)
Michael Jennings (+32 2 296 33 88) Twitter: @ECSpokesScience
Monika Wcislo (+32 2 295 56 04)

Energy & Climate
Au mois de mars dernier, essenscia a lancé une enquête, conjointement avec d’autres fédérations, auprès de leurs membres, au sujet des prix bruts (hors TVA) de l’électricité et du gaz naturel en 2012.

Seuls les participants à l’enquête ont reçu les résultats complets de l’analyse. Le résumé est quant à lui disponible sur notre extranet.

Cliquez ici
Au mois de mars dernier, essenscia a lancé une enquête, conjointement avec d’autres fédérations, auprès de leurs membres, au sujet des prix bruts (hors TVA) de l’électricité et du gaz naturel en 2012.

Seuls les participants à l’enquête ont reçu les résultats complets de l’analyse. Le résumé est quant à lui disponible sur notre extranet.

Cliquez ici
Reach, CLP & Product policy
2013: bien plus que l’enregistrement de REACH
essenscia vous invite à participer à la prochaine journée d’étude qui se tiendra le 25 avril ou différents sujets d’actualité sur REACH et CLP seront abordés, aussi bien pour les producteurs que pour les downstream users.
Inscrivez-vous vite !

Si non seulement la date limite de l’enregistrement REACH pour les substances entre 100 et 1000 tonnes approchent à grand pas, les demandes d'autorisation pour les substances extrêmement préoccupantes devront elles aussi être également déposées cette année. Il s’agit d’une des dernières étapes de REACH qui démarrera. Ce n'est donc pas parce que la Commission a récemment décidé, après avoir examiné la législation, que la réglementation REACH de base ne devrait pas être modifiée, qu'il n'y aura pas de «nouveaux» défis. De nouvelles entreprises entrent dans la danse et l’identification des substances extrêmement préoccupantes se poursuit sans relâche et demande un suivi des entreprises. Les informations de sécurité devront être implémentées et transmises…Parallèlement, les mélanges devront être classés conformément au règlement CLP.

essenscia vous invite à participer à la prochaine journée d’étude qui se tiendra le 25 avril ou différents sujets d’actualité sur REACH et CLP seront éclaircis, aussi bien pour les producteurs que pour les downstream users.

Groupe-cible: coordinateurs et responsables environnementaux, conseillers en prévention et responsables sécurité, ingénieurs process, responsables de production, affaires réglementaires, rédacteurs des fiches de données de sécurité,  producteurs/importateurs des produits chimiques, utilisateurs, directeurs généraux et gestionnaires, conseillers politiques, ...

Programme :

 8h30    Café d’accueil
 9h10    Mot de bienvenue du président (André Aarts – Solutia)
 9h15    Retour d’expériences de l’ECHA concernant l’enregistrement REACH -
             conseils pour l'industrie et les PME (Geert Dancet - ECHA)
 9h40    Conclusions du «REACH review » et présentation de la «Roadmap
             2020 » (Eva Patricia Hualde Grasa - DG Enterprise)
10h05   Feedback relatif à la mise en œuvre de REACH et du CLP en Belgique
             (Robert Martens inspection environnementale fédéraux)
10h30   Questions & Réponses
10h45   Pause
11h15   R de REACH: 2e date limite d’enregistrement en vue: témoignage
             (André Aarts – Solutia/Eastman)
11h40   A de REACH: Comment introduire une demande d’autorisation pour une
             substance extrêmement préoccupante? (Alain Vassart – Arcadis) 
12h10   Implémentation de REACH et CLP chez les membres d’essenscia :
             Etat des lieux (Tine Cattoor - essenscia)
12h25   Questions & Réponses
12u40   Lunch
14h00   Conversion classification des mélanges vers le CLP (Saskia Walraedt –
             essenscia)
14h20   Rubrique 8 de la fiche de données de sécurité: comment choisir le gant adéquat?
            (Ann Van Den Borre – Ansell)
14h50   Questions & Réponses
15h05   Pause
15h35   Quand et comment un « downstream user » doit-il réaliser et rapporter une
             évaluation de la sécurité chimique (An Jamers-Apeiron)
16h05   Comment transmettre l’information des scénarios d'exposition pour les mélanges
             (Steven Van de Broeck – essenscia)
16h35   Questions & Réponses
16h50   Clôture et drink

Les présentations seront données dans la langue maternelle de l’orateur. Une traduction simultanée (néerlandais/français) est prévue.

Lieu: Diamant Brussels Conference & Business Centre
         Boulevard A. Reyers 80 – 1030 Bruxelles

Prix:    250€ (+ TVA) pour les membres d’essenscia, VLARIP et WALRIP
            300€ (+ TVA) pour les non-membres

Personne de contact: Bea Tommelein, tél +32 2 238 98 15 
                                     e-mail: btommelein@essenscia.be 
-------------------

  1. En cas d’empêchement, il vous est loisible de vous faire remplacer par un collègue. Veuillez en informer Bea Tommelein, tél +32 2 238 98 15
  2. Annulation gratuite jusqu’à 7 jours avant le séminaire, passé ce délai 50% du droit d’inscription sera redevable.
  3. Si, en raison de circonstances imprévues, le séminaire est annulé, essenscia garde le droit de postposer le séminaire à une date ultérieur et / ou à un autre lieu, tout en maintenant les frais de participation. Les participants seront informés en temps utile. Les conditions d'annulation ci-dessus s'appliqueront à nouveau
  4. Cette journée d’étude peut être considérée comme « formation continue » pour les conseillers en prévention (SIPP – Service interne de prévention et de protection au travail) suivant l’AR du 17 MAI 2007 , articles 27,28,29 ainsi que pour l’obligation de formation continue (artikel 4.1.9.1.2 & 2.1 d) van Titel II van het VLAREM) des coordinateurs environnementaux
  5. Attestation de participation sur demande

Enregistrement via lien :   http://www.essenscia.be/fr/calendrier/evenement/92

De omschakeling naar de CLP verordening voor het indelen, etiketteren en verpakken  van gevaarlijke stoffen en mengsels,  is geen 1 op 1 omzetting van de stoffen- of preparatenrichtlijnen. Het impliceert grondige veranderingen in de manier waarop chemische producten worden ingedeeld en geëtiketteerd.
Daarom biedt essenscia een intensieve opleidingscyclus CLP voor formulatoren.

Deze praktijkgerichte opleiding geeft achtergrond over de verplichte testen, gaat dieper in op potentiële valkuilen en wijst op de voornaamste veranderingen ten opzichte van de bestaande richtlijnen. Hiervoor werkt essenscia samen met deskundigen uit de Universiteit Gent en diverse kenniscentra. Deelnemers krijgen de kans om vooraf specifieke vragen in te sturen en aan de hand van talrijke voorbeelden en oefeningen uit de praktijk wordt deze ingewikkelde materie verhelderd. Na elk onderdeel krijgen de deelnemers een opdracht om de opgedane kennis in te oefenen.

Waar: Alle opleidingen gaan door in het Centre Environmental Science & Technology (CES&T) van de Universiteit Gent, J. Plateaustraat 22, 9000 Gent.

Wanneer: dinsdag 21 mei, 28 mei, 4 juni en 11 juni 2013 telkens van 9u30 tot 16u00.

Inschrijven per afzonderlijke module is ook mogelijk.

Voor wie: iedereen die op weg wil gezet worden bij de conversie van de indeling van hun producten volgens de CLP. CLP voorkennis is niet noodzakelijk.

Inschrijvingsgeld (excl. BTW):
- Leden essenscia: 330 € per sessie of 1.200 € voor de volledige cyclus
- Niet leden essenscia: 530 € per sessie of 2.000 € voor de volledige cyclus
Inbegrepen in deze prijs: syllabus, koffiepauze in de voor- en namiddag, broodjeslunch, getuigschrift

Inschrijvingen online via http://www.essenscia.be/nl/Calendar/Registration/85

essenscia is erkend als opleidingsverstrekker in het kader van de KMO portefeuille.          

Klik hier voor alle informatie.

 

 

Social policy
Plus d'information, cliquez ici
Plus d'information, cliquez ici
L’indice des prix à la consommation de mars 2013 s'établit à 122,19 points contre 122,02 points en février 2013, soit une hausse de 0,17 point. Le taux d’inflation global en mars 2013 par rapport à mars 2012 s’élève à 1,11%. L’indice santé de mars 2013 s’élève à 120,50 points contre 120,27 points en février 2013, soit une hausse de 0,23 point.
L’indice des prix à la consommation de mars 2013 s'établit à 122,19 points contre 122,02 points en février 2013, soit une hausse de 0,17 point. Le taux d’inflation global en mars 2013 par rapport à mars 2012 s’élève à 1,11%. L’indice santé de mars 2013 s’élève à 120,50 points contre 120,27 points en février 2013, soit une hausse de 0,23 point.

Information :
Nathalie De Vadder, tel. 02 238 97 33, ndevadder@essenscia.be
Igor Magdalenic, tél. 02 238 98 17, imagdalenic@essenscia.be

La moyenne des indices santé des quatre derniers mois, c'est-à-dire l'indice lissé servant à l'adaptation des salaires, atteint 120,21 points en mars 2013.

Lisez la suite de l'article.
La moyenne des indices santé des quatre derniers mois, c'est-à-dire l'indice lissé servant à l'adaptation des salaires, atteint 120,21 points en mars 2013.

Les indices officiels du mois suivant seront disponibles le 29 avril 2013 dès 14h, sur le répondeur du Service public fédéral Economie (numéro : 02 277 56 40) ou sur le site www.mineco.fgov.be.

Pour rappel, l’indice pivot du secteur chimique (118,69) ayant été atteint par l’indice lissé d’avril 2012, les rémunérations des ouvriers et des employés de l’industrie chimique ont connu une hausse de 2% à compter du 1er mai 2012.

Les prochains indices pivots de l’industrie chimique sont fixés à 121,06, 123,49 et 125,96. La liste complète des indices pivots figure dans le Mémento social et sur essenscia extranet. Les indices pivots sont les mêmes pour ouvriers et employés.

Le centre de compétence Politique économique de essenscia a élaboré un modèle mathématique étudiant l'évolution de l'index. Essenscia met à la disposition de ses membres une prévision quant à la date de la prochaine indexation des rémunérations dans l'industrie chimique. Revue chaque mois, cette prévision paraît sur essenscia extranet (http://extranet.essenscia.be, issues: Social Policy – Social News / Social Database – Index and Salaries).

Informations :
Igor Magdalenic, tél. 02 238 98 17, imagdalenic@essenscia.be
Nathalie De Vadder, tél. 02 238 97 33, ndevadder@essenscia.be

Health, Safety & Environment
Le SPF Santé Publique, la Sécurité de la Chaine Alimentaire et Environnement, COMEOS et DETIC, en partenariat avec le CRIOC, lancent le site web www.vert-et-propre.be. Les parties prenantes ainsi que les consommateurs y trouveront des conseils utiles pour réduire l’impact environnemental du nettoyage et des produits détergents.
Lisez la suite et soutenez ce projet !

Réduire cet impact est possible en choisissant les produits adéquats et en suivant quelques bonnes pratiques. C’est pourquoi le SPF Santé Publique, Sécurité de la Chaine Alimentaire et Environnement, COMEOS et DETIC, en partenariat avec le CRIOC, lancent le site web www.vert-et-propre.be. Les parties prenantes ainsi que les consommateurs y trouveront des conseils utiles pour réduire l’impact environnemental du nettoyage et des produits détergents. En outre l’accent est mis sur les bonnes pratiques qui sont susceptibles d’induire un changement positif des habitudes de nettoyage et de consommation.

Les organisations initiatrices de www.vert-et-propre.be appellent à une plus large collaboration. Toutes les parties prenantes sont invitées à relayer cette initiative et à faire connaitre le siteweb. Chaque page du site s’accompagne d’une fiche thématique qui peut servir de base à des articles et autres publications destinées aux consommateurs. www.vert-et-propre.be est une initiative qui s’inscrit dans la dynamique de l’accord sectoriel relatif aux produits détergents signé en 2011 par COMEOS, DETIC, UNIZO, UCM et le ministre fédéral en charge de l’environnement dans l’objectif d’augmenter l’offre en vente de produits détergents plus respectueux de l’environnement. Cet accord met l’accent sur les produits possédant l’écolabel européen et sur les produits lessiviels concentrés. Il ambitionne également de promouvoir l’utilisation des basses températures de lavage.

Soutenez l’accord sectoriel. Faites la promotion de www.vert-et-propre.be et de son contenu rédactionnel.

Organisations initiatrices de www.vert-et-propre.be : DETIC - Association Belgo-Luxembourgeoise des producteurs et des distributeurs de détergents et produits d’entretien COMEOS - Fédération du Commerce et des Services en Belgique SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement CRIOC - Centre de Recherche et d’Information des Organisations de Consommateurs

Contact: DETIC : Frédérick Warzée - Senior Advisor Communication & Sustainability,
tél. 02 238 98 39.

News from our partners
Op 26 april vindt het ‘World Intellectual Property Day’, het eerste Benelux IP Congres in Rotterdam plaats.
Lees verder...

Benelux Intellectual Property Congres op 26 april 2013 van 13.00 tot 19.00 uur -   Stoomschip de ‘SS Rotterdam’, Rotterdam
Kosten: 495,00 EUR per persoon

Intellectueel eigendom en de grote maatschappelijke uitdagingen
Het Benelux IP Congres 2013 heeft als thema gekozen voor de grote maatschappelijke vragen van dit moment. De bescherming van intellectuele  eigendom is van groot belang voor een innovatieve economie, ondernemerschap en creativiteit . En innovaties zijn het enige mogelijke antwoord op de complexe uitdagingen op het gebied van energie, grondstoffen en milieu. Hoe gaan bedrijven en overheden daar mee om? Welke strategieën voor intellectueel eigendom hanteren zij?

Prominente sprekers Het congres heeft drie hoofdsprekers aangetrokken. Oud-politicus Maxime Verhagen was als minister van Economische zaken nauw bij het onderwerp betrokken en destijds aanjager van het topsectorenbeleid. De tweede spreker is Jan van der Eijk, de eerste Chief Technology Officer van Shell en momenteel internationaal actief als adviseur bij (groene) innovaties. Carlo van de Weijer vertegenwoordigt als derde spreker de verbinding van het onderwijs met het bedrijfsleven. Hij is Director Smart Mobility bij de TU Eindhoven en directeur bij TomTom.

René Boender is als brain-agent betrokken bij de meest uiteenlopende projecten van zeer prestigieuze merken. Hij is auteur van de bestsellers Great to Cool en Cool is Hot.

Sam Granata, rechter in de rechtbank van koophandel in Antwerpen, en sinds 1 januari 2012 extern juridisch lid bij de Grote Kamer van Beroep van het Europees Octrooibureau in München. Mede-auteur van het boek “Introduction to the Unitary Patent and the Unified Patent Court. The (Draft) Rules of Procedure of the Unified Patent Court”.

Initiatiefnemer Arnold + Siedsma Het Benelux Intellectual Property Congres is een idee van full-service IE dienstverlener  Arnold + Siedsma, tevens hoofdsponsor. Met het initiatief hoopt het bureau meer aandacht te krijgen voor het onderwerp intellectuele eigendom. De bedoeling is dat het congres jaarlijks of tweejaarlijks zal plaatsvinden.

World Intellectual Property Day World Intellectual Property Day wordt elk jaar op 26 april gevierd. Op die dag in 1970 trad de WIPO Convention in werking en kon de World Intellectual Property Organization officieel met haar werk beginnen. Een mijlpaal in de geschiedenis van het intellectueel eigendom.

Personal Contacts: Mr. Alexander Faber, tel. +31 6 83245411
Email: info@ipcongres.nl
www.ipcongres.nl


2013 2014 2015 2016 2017