essenscia weekly 9

06 | 03
Nouvelles du Conseil d’Administration d’essenscia

Lors de sa réunion du 1er mars 2013, le Conseil d’Administration d’essenscia a nommé 4 vice-présidents : M. Patrick Van Acker, M. Pascal Lizin, M. Didier Malherbe et M. Wim Michiels. Le président d’essenscia, Frank Coenen, s’entoure ainsi des présidents des trois divisions régionales d’essenscia tout comme du président de la commission PME. La diversité des secteurs au sein d’essenscia a été par ailleurs également reconnue au plus haut niveau de la fédération. La collaboration étroite au niveau européen, fédéral et régional constitue une priorité pour essenscia, tout comme l’attention accordée aux nombreuses PME du secteur de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie.

Le Conseil d’Administration s’est ensuite informé des derniers développements du dialogue social et a marqué un réel intérêt pour les progrès des travaux du High Level Group entre essenscia et le Gouvernement fédéral.
 
Le Cercle de l’innovation, une initiative du président de l’essenscia Innovation Award, François Cornélis, a été présenté et le rôle d’essenscia au sein de ce cercle a également été discuté. L’initiative a été accueillie avec intérêt par les membres du Conseil d’Administration. Detic a quant à elle introduit le projet relatif à l’utilisation durable de l’huile de palme.

Enfin, le Conseil d’Administration a pris connaissance des résultats de l’enquête de satisfaction qu’essenscia organise pour la sixième année consécutive et en a reçu la présentation en annexe.

Yves Verschueren
Administrateur délégué
Youth & training
Na een succesvolle eerste editie volgt op 27 maart 2013 het tweede We Are Chemistry Jobevent.
Schrijf u nu in !

Na een succesvolle eerste editie volgt op 27 maart 2013 het tweede We Are Chemistry Jobevent.

De formule blijft dezelfde: een borrelende cocktail van boeiende panelgesprekken + speedpresentaties van 15 bedrijven volgens het beproefde en welgesmaakte We Are Chemistry recept + de mogelijkheid om oog in oog te staan met - wie weet- je toekomstige werkgever!

Doen dit jaar mee: Styrolution, Soudal, BASF, Bayer, Lanxess, Genzyme, Praxair, Ineos, DuPont, Monsanto, Janssen Pharmaceutica, Total, Evonik, Solvay, Indaver.

Programma:
16u30 - Ontvangst 
17u00 - Chemisch geladen panelgesprek en kennismaking met jonge starters
17u40 - We Are Chemistry, ontdek onze bedrijven
19u00 - Joblounge, netwerking en broodjes
21u00 - Einde

Waar moet je zijn?
In zaal Stuurboord, Rijnkaai 96, 2000 Antwerpen.

Blink je schoenen en je cv op en schrijf je GRATIS in op www.wearechemistry.be

Een initiatief van POM Antwerpen. Met dank aan VDAB en Talentenfabriek, essenscia Vlaanderen en provincie Antwerpen. GVA-jobs is mediapartner.

In samenwerking met en in de lokalen van de UA organiseren de Departementen Industriële Wetenschappen van Artesis en Karel de Grote Hogeschool gezamenlijk hun eerste netwerkactiviteit.
In samenwerking met en in de lokalen van de UA organiseren de Departementen Industriële Wetenschappen van Artesis en Karel de Grote Hogeschool gezamenlijk hun eerste netwerkactiviteit.
Informatie : zie bijlage
Energy & Climate
Le marché des certificats verts wallons connaît depuis plusieurs mois un important déséquilibre principalement dû au généreux soutien accordé au photovoltaïque résidentiel (plan Solwatt). Le surplus annoncé est de quelque 28 millions de certificats verts d’ici 2020. Rachetés au prix garanti de 65 euros, ce surplus risque d’entraîner un coût annuel de 200 millions d’euros (estimation de la CWAPE).
Le déséquilibre sur le marché a entraîné la chute du prix des certificats verts, qui conduit leurs détenteurs à actionner le mécanisme de rachat au prix garanti de 65 euros par Elia. Elia a ainsi été obligée de répercuter cette charge dans son tarif de distribution. De 1,18 euro/MWh en janvier 2012, ce tarif est passé à 5,98 euros en octobre 2012 pour atteindre 13,82 euros en janvier 2013. La facture annuelle moyenne des entreprises est ainsi augmentée de 10 à 15% et certaines entreprises raccordées au réseau de transport local voient même le prix de leur électricité augmenter de près de 20%.

Alerté par essenscia, et après de nombreux contacts avec les fédérations membres de  l'UWE, le Gouvernement wallon vient de décider, dans un souci de préserver la compétitivité des entreprises, de leur octroyer des réductions sur le tarif de distribution d'Elia. Les exonérations accordées seront de 10% pour les clients raccordés en basse tension et de 50% pour les clients raccordés en moyenne tension. Pour les entreprises engagées dans un accord de branche, les exonérations seront plus importantes, variant entre 80 et 90% selon les tranches de consommation.

Pour essenscia, cette décision est un premier pas important vers une solution au problème de l'augmentation du tarif d'Elia liée au « Soutien aux énergies renouvelables en Wallonie". Elle nécessite cependant encore d'être traduite dans les faits et dans les textes. En parallèle, le Gouvernement wallon devra modifier immédiatement le mécanisme de soutien au photovoltaïque résidentiel afin d’enrayer le phénomène et ensuite de réformer l'ensemble du système des certificats verts pour que le mécanisme de soutien aux énergies renouvelables soit durable et financièrement supportable par tous les consommateurs.

Le SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie proposera deux workshops :  “Waste Heat and Energy Recovery: a key enhancer for energy efficiency in industry” et “How to foster the Belgian participation in energy efficiency-driven technology?

Retrouvez le programme complet dans la suite de l'article.
Le SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie proposera deux workshops :  “Waste Heat and Energy Recovery: a key enhancer for energy efficiency in industry” et “How to foster the Belgian participation in energy efficiency-driven technology?

Ces workshops auront lieu le 20 mars prochain à Bruxelles.

Retrouvez le programme complet ci-dessous.
Reach, CLP & Product policy
L’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) a publié sur son site web une nouvelle liste de 10 substances pour compléter la liste "candidate" existante des substances très préoccupantes. Les parties intéressées sont invitées à émettre leurs commentaires sur les propositions avant le 18 avril 2013.
L’Agence européenne des produits chimiques (ECHA) a publié sur son site web une nouvelle liste de 10 substances pour compléter la liste "candidate" existante des substances très préoccupantes. Ces 10 nouvelles substances ont été proposées par différents États membres. Les parties intéressées sont invitées à émettre leurs commentaires sur les propositions avant le 18 avril 2013. Les commentaires doivent porter essentiellement sur les propriétés dangereuses qui permettent de qualifier les substances chimiques de substances SVHC. De plus, les commentaires et les informations supplémentaires sur le marché, les utilisations et les expositions à ces substances et sur la disponibilité de solutions de remplacement plus sûres sont les bienvenus.

Après la phase de consultation, les États membres décideront lesquelles de ces 10 nouvelles substances seront ajoutées à la liste existante des substances très préoccupantes candidates à une autorisation. A partir du moment où une substance figure sur cette liste, il faut communiquer dans toute la chaîne quand la substance est présente dans des articles à une concentration supérieure à 0,1 % du poids (REACH art. 33). La substance doit aussi être mentionnée sur la fiche de données de sécurité.

Dès que les substances figurent sur la liste candidate, elles peuvent être sélectionnées pour être reprises dans la procédure d’autorisation.

Contact:
Tine Cattoor, Conseiller Politique des produits, tcattoor@essenscia.be, tél. 02 238 96 48

2013: bien plus que l’enregistrement de REACH

essenscia vous invite à participer à la prochaine journée d’étude qui se tiendra le 25 avril ou différents sujets d’actualité sur REACH et CLP seront éclaircis, aussi bien pour les producteurs que pour les downstream users.
Si non seulement la date limite de l’enregistrement REACH pour les substances entre 100 et 1000 tonnes approchent à grand pas, les demandes d'autorisation pour les substances extrêmement préoccupantes devront elles aussi être également déposées cette année. Il s’agit d’une des dernières étapes de REACH qui démarrera. Ce n'est donc pas parce que la Commission a récemment décidé, après avoir examiné la législation, que la réglementation REACH de base ne devrait pas être modifiée, qu'il n'y aura pas de «nouveaux» défis. De nouvelles entreprises entrent dans la danse et l’identification des substances extrêmement préoccupantes se poursuit sans relâche et demande un suivi des entreprises. Les informations de sécurité devront être implémentées et transmises…Parallèlement, les mélanges devront être classés conformément au règlement CLP.

essenscia vous invite à participer à la prochaine journée d’étude qui se tiendra le 25 avril ou différents sujets d’actualité sur REACH et CLP seront éclaircis, aussi bien pour les producteurs que pour les downstream users. Le programme suivra prochainement.

Groupe-cible: coordinateurs et responsables environnementaux, conseillers en prévention et responsables sécurité, ingénieurs process, responsables de production, affaires réglementaires, rédacteurs des fiches de données de sécurité,  producteurs/importateurs des produits chimiques, utilisateurs, directeurs généraux et gestionnaires, conseillers politiques, ... Lieu:  Diamant Brussels Conference & Business Centre  MCM – Boulevard A. Reyers 80 – 1030 Bruxelles

Prix:  250 € (+ TVA) comme membre d’essenscia, VLARIP et WALRIP
         300€ (+ TVA) comme non-membre

Personne de contact: Bea Tommelein, tél +32 2 238 98 15,
e-mail: btommelein@essenscia.be

Enregistrement via ce lien

Social policy
Vous trouverez tous les détails ici
Vous trouverez tous les détails ici
Health, Safety & Environment
essenscia organiseert speciaal voor haar leden een opleidingenreeks crisiscommunicatie met cameratraining. De opleiding door mediacoach Frank Van Oss richt zich op de eerste plaats tot veiligheidsverantwoordelijken, maar staat ook open voor woordvoerders of communicatieverantwoordelijken.

Schrijf u snel in voor deze exclusieve opleiding!

Mediarelaties zijn vaak nog een heikel punt voor sommige ondernemingen. En kritische interviews zijn dat des te meer... Velen hebben minder goede ervaringen met journalisten of mijden de media. Dat hoeft niet noodzakelijk zo te zijn. Weten hoe het moet en het met een professional oefenen kan veel onheil vermijden en zelfs opportuniteiten om te scoren creëren. Daarom organiseert essenscia voor haar leden een exclusieve training in crisiscommunicatie met Frank Van Oss, mediatrainer en coach, die reeds meer dan 1.100 mensen trainde en die zeer binnenkort zijn boek over mondelinge communicatie bij Lannoo uitgeeft.

essenscia stelt u voor om met hem in een halve dagtraining de basis van de moderne (crisis)communicatie te doorlopen en de principes om een kritisch interview te doorstaan. Daarnaast zal hij met de camera de deelnemers oefenen in het afleggen van een verklaring en het antwoorden op moeilijke vragen. Zelf gaat hij geen moeilijke vraag uit de weg dus dit is een goede gelegenheid om specifieke problemen aan te kaarten.

Deze opleiding richt zich op de eerste plaats tot verantwoordelijken voor veiligheid van leden-ondernemingen van essenscia, maar staat ook open voor woordvoerders of communicatieverantwoordelijken

Programma:
09.00u  Onthaal
09.30u  Verwelkoming en inleiding door Frank Beckx, Head of Communication & Public
              Affairs essenscia en Geert Boogaerts, senior adviseur procesveiligheid essenscia
09.45u  Wat maakt iets een crisis? door prof. dr. Jos Huypens, Universiteit Antwerpen
10.30u  Koffiepauze
10.45u  Principes van (crisis)communicatie en van het kritisch interview 
              door Frank Van Oss
12.00u  Lunch
13.15u  Camera-oefeningen
               - Voorstelling van het bedrijf
               - Reactie op een case met eerst informatieve en dan kritische vragen
               - Visionering en evaluatie per deelnemer
16.30u  Conclusies en afsluiting

Data en locatie:

-  Dinsdag 26 maart 2013 Zebrastraat, Zebrastraat 32 te Gent

Deelnameprijs 350 euro excl. BTW
In deze prijs is begrepen:
-  De deelname aan het volledige dagprogramma en de lunch
-  Een exemplaar van het nieuwste boek van Frank Van Oss “Spreken is goud.
   Maar vooral wat je zegt is belangrijk”

essenscia is erkend door het Vlaams Gewest als dienstverlener voor KMO-portefeuille voor de pijler Opleidingen met als erkenningsnummer DV. O110119. Het Vlaams Gewest betaalt 50% van de opleidingskosten terug.

Inschrijven kan via de website van essenscia
Gezien de plaatsen beperkt zijn, is snel inschrijven aanbevolen.

Product groups
Du 2 au 9 juin 2013, une mission économique belge menée par le Prince Philippe sera organisée sur la côte Ouest des Etats-Unis. L'industrie biotechnologique comptera parmi les secteurs mis en exergue.

Ainsi, une visite sera organisée aux Corporate Headquarters de AMGEN à Los Angeles. La visite de Janssens Labs, un nouveau centre R&D de Janssen au coeur du cluster biotech de San Diego, offrira une opportunité unique à la biotech belge pour établir des partenariats d'innovation et rencontrer les entreprises biotech de Californie. Dans un deuxième temps, la mission se déplacera à San Francisco. Le programme a été développé en collaboration avec essenscia et Bio.be.

Les inscriptions pour la mission sont ouvertes jusqu'au 29 mars 2013. Vous pouvez vous inscrire auprès des personnes de contact ci-dessous.

Une page spécifique par entreprise reprenant texte de présentation, coordonnées, logo et photo des participants sera publiée sur le site Internet de la mission www.belgianeconomicmission.be/usa. Ce site sera disponible du 16 mai 2013 au 21 juin 2013.

Vous pouvez obtenir plus d’information sur le programme auprès

essenscia wallonie
Le marché des certificats verts wallons connaît depuis plusieurs mois un important déséquilibre principalement dû au généreux soutien accordé au photovoltaïque résidentiel (plan Solwatt). Le surplus annoncé est de quelque 28 millions de certificats verts d’ici 2020. Rachetés au prix garanti de 65 euros, ce surplus risque d’entraîner un coût annuel de 200 millions d’euros (estimation de la CWAPE).
Le déséquilibre sur le marché a entraîné la chute du prix des certificats verts, qui conduit leurs détenteurs à actionner le mécanisme de rachat au prix garanti de 65 euros par Elia. Elia a ainsi été obligée de répercuter cette charge dans son tarif de distribution. De 1,18 euro/MWh en janvier 2012, ce tarif est passé à 5,98 euros en octobre 2012 pour atteindre 13,82 euros en janvier 2013. La facture annuelle moyenne des entreprises est ainsi augmentée de 10 à 15% et certaines entreprises raccordées au réseau de transport local voient même le prix de leur électricité augmenter de près de 20%.

Alerté par essenscia, et après de nombreux contacts avec les fédérations membres de  l'UWE, le Gouvernement wallon vient de décider, dans un souci de préserver la compétitivité des entreprises, de leur octroyer des réductions sur le tarif de distribution d'Elia. Les exonérations accordées seront de 10% pour les clients raccordés en basse tension et de 50% pour les clients raccordés en moyenne tension. Pour les entreprises engagées dans un accord de branche, les exonérations seront plus importantes, variant entre 80 et 90% selon les tranches de consommation.

Pour essenscia, cette décision est un premier pas important vers une solution au problème de l'augmentation du tarif d'Elia liée au « Soutien aux énergies renouvelables en Wallonie". Elle nécessite cependant encore d'être traduite dans les faits et dans les textes. En parallèle, le Gouvernement wallon devra modifier immédiatement le mécanisme de soutien au photovoltaïque résidentiel afin d’enrayer le phénomène et ensuite de réformer l'ensemble du système des certificats verts pour que le mécanisme de soutien aux énergies renouvelables soit durable et financièrement supportable par tous les consommateurs.

Le 22 février dernier, les opérateurs wallons du commerce extérieur ont signé, à Bruxelles, une charte en vue de renforcer leur coopération et leurs complémentarités.

Lire la suite

Parmi les signataires de ce texte figurent notamment l'Union wallonne des entreprises, les fédérations dont essenscia wallonie, les chambres de commerce et d'industrie, les intercommunales de développement et parcs scientifiques, ou encore les différents pôles de compétitivité, clusters et réseaux d'entreprises.

"Il était essentiel de fédérer les différentes actions liées à l'export en Wallonie en veillant à ce que les entreprises disposent d'un paysage clair, qu'elles sentent que les opérateurs ont organisé la complémentarité de leurs actions et qu'elles aient accès à un seul programme intégrant, dans la mesure du possible, les actions de chacun", ont expliqué les promoteurs du texte. Ces derniers ont par ailleurs annoncé l'organisation du premier salon du commerce international en Wallonie qui se tiendra en décembre prochain au Palais des Congrès de Liège.

News from our companies
Kris Peeters opent ULTRA KYMA productielijn bij DYKA PLASTICS

Op woensdag 6 maart 2013 werd bij DYKA PLASTICS Overpelt de nieuwe ULTRA KYMA extrusielijn officieel geopend door Kris Peeters, minister-president van de Vlaamse regering. Met ULTRA KYMA brengt DYKA een nieuw, innovatief leidingsysteem op de markt in een extra groot diameterbereik (t/m 800 mm), waardoor dus grotere volumes kunnen afgevoerd worden. Deze nieuwe generatie PP kunststofbuizen zijn uitwendig geribd, inwendig glad. Hiermee is DYKA de eerste producent die dergelijke buizen in de Benelux zal produceren. Met de investering is een bedrag van ruim 1,5 miljoen euro gemoeid. DYKA bevestigt hiermee haar positie als vooraanstaand producent van kunststofleidingsystemen en wapent zich hiermee voor een duurzame toekomst.

Nieuwe generatie buizen

Door de aparte buisgeometrie combineert ULTRA KYMA een hoge sterkte met een laag gewicht, wat zich ook vertaalt in eenvoudiger transport en groter installatiegemak. ULTRA KYMA leiding is hierdoor uiterst duurzaam: de gewichtsbesparing bedraagt ruim 50 % t.o.v. een vergelijkbare volwandbuis. De inzet van hoogwaardige polypropyleen high modulus grondstoffen garandeert een heel lange levensduur.

Waarom ULTRA KYMA?

“Vlaanderen dient de komende jaren nog heel wat te investeren in nieuwe rioleringen, als hiervoor innoverende en tevens kostenbesparende producten worden geproduceerd in Vlaanderen, dan kunnen wij dit alleen maar toejuichen”, zegt minister president Peeters. Wateroverlast door gewijzigd landgebruik (steeds meer bebouwde en verharde oppervlakten) en door klimaatveranderingen vormt een steeds grotere problematiek. Terzelfdertijd worden we geconfronteerd met verdroging en een schaarste aan drinkbaar water. De nood aan een Integraal en Duurzaam Waterbeheer dringt zich op. Scheiding van rioolstelsels, hergebruik van regenwater, infiltratie van regenwater en/of buffering met vertraagde leegloop zijn allen maatregelen die de waterhuishouding ten goede komen. Ook het nieuwe ULTRA KYMA leidingsysteem draagt bij aan een beter Integraal Waterbeheer. De ULTRA KYMA leidingen zijn immers verkrijgbaar in diameters van 300 mm tot en met 800 mm en zijn dus uitermate geschikt voor de afvoer van grote volumes regenwater. In gesleufde vorm laten de ULTRA KYMA buizen infiltratie van regenwater in de grond toe. De gladde binnenzijde van de buis garandeert en uitstekende doorstroming en vermijdt vuilophoping. Hierdoor treden er minder rioolverstoppingen op en kan de  onderhoudsfrequentie ook verlaagd worden, hetgeen een extra kostenvoordeel oplevert.

Positieve steun van minister-president

Minister-president Peeters : "De investering die Dyka Plastics hier in Overpelt doet, is een investering in de toekomst. Deze nieuwe productielijn verankert het bedrijf nog wat steviger in de Limburgse klei, met een innovatief en duurzaam product dat heel wat toepassingsgebieden heeft. Door te innoveren en te investeren maakt Dyka Plastics bovendien werk van de “Fabriek van de Toekomst”, zoals uitgewerkt in het Nieuw Industrieel Beleid van de Vlaamse regering”.

News from our partners
"How can we be confident for the future?

Ce forum, qui en sera à sa 25ème édition, rassemble annuellement à Deauville près de 300 personnes, essentiellement des dirigeants d’entreprise belges, autour d’un programme de conférences et de workshop sur des sujets d’actualité. De nombreuses entreprises y invitent clients et relations.


Lire la suite...

Quels sont les progrès et les innovations qui nous permettront de renouer avec la croissance économique en Belgique et en Europe ?
Ce thème général des 25èmes Rencontres sera abordé sous divers angles avec la collaboration d’une vingtaine de personnalités qui, selon leurs compétences, tenteront d’apporter des réponses aux questions qui se posent.

  • Le monde bouge, les rapports de force entre les continents évoluent, quels sont les grands trends géopolitiques inéluctables dont il faudra tenir compte pour le futur ?
  • Comment rendre l’intégration européenne plus efficace ? Quelles sont les alternatives économiques ?
  • L’innovation est le plus souvent issue d’une politique soutenue de recherche et développement qu’elle soit publique, universitaire ou industrielle. Comment stimuler efficacement la recherche ?
  • Quelles sont les innovations prometteuses de développement industriel ?
  • Les crises sont sources d’innombrables conflits sociaux. Les coûts salariaux et le manque de flexibilité dans l’organisation du travail sont pointés du doigt. Comment arriver à une plus grande responsabilisation des partenaires sociaux, à une meilleure équation responsabilité/solidarité ?
  • Les investissements indispensables à la croissance sont freinés par l’accès de plus en plus difficile au financement. Comment y faire face ?
  • Les administrations publiques sont souvent considérées comme des éléphants inamovibles. Pas toutes, certaines sont des exemples de modernité. Pourquoi ?
  • Dans ce contexte perturbé, peut-on encore trouver les “clés du bonheur” ?
Vous trouverez le programme complet ici
Op 22 februari 2013 lanceerde de Herculesstichting de vierde oproep voor de financiering van middelzware en zware onderzoeksinfrastructuur. De Herculesstichting financiert onderzoeksinfrastructuur aan de Vlaamse publieke kennisinstellingen, maar wil samenwerking met bedrijven stimuleren door het toekennen van een hoger subsidiepercentage indien bedrijven actief participeren. Voor Vlaamse bedrijven biedt dit de mogelijk om toegang te krijgen tot geavanceerde wetenschappelijke instrumenten.
Op 22 februari 2013 lanceerde de Herculesstichting de vierde oproep voor de financiering van middelzware en zware onderzoeksinfrastructuur. De Herculesstichting financiert onderzoeksinfrastructuur aan de Vlaamse publieke kennisinstellingen, maar wil samenwerking met bedrijven stimuleren door het toekennen van een hoger subsidiepercentage indien bedrijven actief participeren. Voor Vlaamse bedrijven biedt dit de mogelijk om toegang te krijgen tot geavanceerde wetenschappelijke instrumenten.

Herculesstichting
De Herculesstichting is het door de Vlaamse overheid opgerichte agentschap voor de financiering van onderzoeksinfrastructuur. De Stichting subsidieert zowel middelzware (kostprijs lager dan 1.5 miljoen euro) als zware infrastructuur (kostprijs boven de 1.5 miljoen euro) voor fundamenteel en strategisch basisonderzoek. Alle wetenschappelijke disciplines kunnen een beroep doen op Herculesfinanciering, met inbegrip van de humane en de sociale wetenschappen, bijvoorbeeld voor de financiering van databanken of collecties.
Een overzicht van de sedert 2008 gefinancierde projecten is terug te vinden op http://www.herculesstichting.be/gefinancierde_projecten/.

Toegang bedrijfsleven
Door een hoger steunpercentage toe te kennen aan projecten waarin Vlaamse bedrijven participeren, wil de Vlaamse overheid de onderzoekssamenwerking tussen het bedrijfsleven en de onderzoeksinstellingen bevorderen. Voor Vlaamse bedrijven biedt dit de mogelijk om toegang te krijgen tot geavanceerde wetenschappelijke instrumenten. Ze kunnen immers partner worden in een consortium en in ruil voor een financieel waardeerbare inbreng een recht op het gebruik van een instrument verwerven. Hierbij moet worden opgemerkt dat deze inbreng ook in natura mag zijn. Met deze aanpak worden onderzoekers dus gestimuleerd om gebruikerstijd beschikbaar te stellen voor bedrijven. Het realiseren van een open toegangsbeleid tot de gefinancierde infrastructuur is immers een prioriteit voor de Herculesstichting.

Nieuwe oproep
De vierde oproep voor selectie van onderzoeksinfrastructuur staat nu open en sluit af op 16 september 2013. Geïnteresseerde bedrijven nemen voor het indienen van projectvoorstellen best contact op met de contactpersonen van de universitaire associaties.

Voor bijkomende informatie: www.herculesstichting.be of mevrouw Caroline Volckaert (Tel: +32 (0)2 212 94 05, caroline.volckaert@herculesstichting.be)

Contactpersonen in de associaties:

  • Associatie KU Leuven, mevrouw Veerle Bruggeman, Tel: +32 (0)16 32 09 49, Email: veerle.bruggeman@doc.kuleuven.be
  • Associatie Universiteit Gent, de heer Tim Joosen, Tel: +32 (0)9 264 98 20,
    Email: tim.joosen@ugent.be
  • Associatie Universiteit & Hogescholen Antwerpen, mevrouw Barbara Tan,
    Tel: +32 (0)3 265 30 35, Email: barbara.tan@ua.ac.be
  • Associatie Universiteit-Hogescholen Limburg, mevrouw Lieve Tulleneers,
    Tel: +32 (0)11 26 80 28, Email: lieve.tulleneers@auhl.be
  • Universitaire Associatie Brussel, mevrouw Arlette De Bruyn,
    Tel: +32 (0)2 629 36 40, Email: ardebruy@vub.ac.be  

2013 2014 2015 2016 2017