essenscia weekly 8

27 | 02
Des produits chimiques plus sûrs en Europe grâce à REACH

C’est la conclusion d’un rapport de la Commission européenne sur le fonctionnement de la législation REACH. Les entreprises ont jusqu'ici enregistré 30.601 dossiers (dont 8% venant de la Belgique) auprès de l’Agence européenne des produits chimiques (ECHA), décrivant les utilisations et les propriétés de 7.884 substances chimiques produites ou mises sur le marché. Etant donné qu’il y a encore quelques délais pour l’enregistrement (31 mai 2013 et 31 mai 2018), de nouvelles informations seront bientôt disponibles pour les substances à faible volume.

Il est trop tôt par contre pour juger de l’impact de REACH sur la stimulation de l’innovation et la compétitivité. Bien que le rapport souligne la nécessité d’apporter certaines modifications à la législation existante, la Commission souhaite avant tout assurer aux entreprises européennes une stabilité et prévisibilité dans le domaine législatif et aucune modification des principales dispositions de REACH n’est donc proposée pour l’instant. Les défis sont en effet encore nombreux. Parmi ceux-ci, citons le délai du 3 mai pour le prochain enregistrement, la communication de l’information de la sécurité dans la chaîne, les autorisations qui doivent être acceptées pour les substances particulièrement préoccupantes…

Outres ses actions régulières en la matière, essenscia s’engage également à accompagner les membres et les non-membres dans l’implémentation de REACH via les programmes VLARIP et WALRIP.
Youth & training
Na een succesvolle eerste editie volgt op 27 maart 2013 het tweede We Are Chemistry Jobevent.
Schrijf u nu in !

Na een succesvolle eerste editie volgt op 27 maart 2013 het tweede We Are Chemistry Jobevent.

De formule blijft dezelfde: een borrelende cocktail van boeiende panelgesprekken + speedpresentaties van 15 bedrijven volgens het beproefde en welgesmaakte We Are Chemistry recept + de mogelijkheid om oog in oog te staan met - wie weet- je toekomstige werkgever!

Doen dit jaar mee: Styrolution, Soudal, BASF, Bayer, Lanxess, Genzyme, Praxair, Ineos, DuPont, Monsanto, Janssen Pharmaceutica, Total, Evonik, Solvay, Indaver.

Programma:
16u30 - Ontvangst 
17u00 - Chemisch geladen panelgesprek en kennismaking met jonge starters
17u40 - We Are Chemistry, ontdek onze bedrijven
19u00 - Joblounge, netwerking en broodjes
21u00 - Einde

Waar moet je zijn?
In zaal Stuurboord, Rijnkaai 96, 2000 Antwerpen.

Blink je schoenen en je cv op en schrijf je GRATIS in op www.wearechemistry.be

Een initiatief van POM Antwerpen. Met dank aan VDAB en Talentenfabriek, essenscia Vlaanderen en provincie Antwerpen. GVA-jobs is mediapartner.

Innovation & patents
  • Cinq sociétés de thérapie cellulaire, membres de bio.be, s’associent au sein de la plateforme Co-ACT : Beta-Cell, Bone Therapeutics, Cardio3 BioSciences, Promethera Biosciences et TiGenix
  • Les sociétés prévoient la création de 2000 emplois d’ici 2017
  • Un potentiel de croissance menacé par les contraintes réglementaires et la difficulté d’accès au capital qui limitent la compétitivité de la Belgique. Les sociétés en appellent à  une politique de soutien cohérente.
Bruxelles, le 26 février 2013 – Beta-Cell, Bone Therapeutics, Cardio3 BioSciences, Promethera Biosciences et TiGenix annoncent  leur association au sein de la plateforme Co-ACT. Leur objectif : consolider la position de la Belgique en tant que lieu privilégié d’investissement pour les sociétés de médicaments de thérapies cellulaires. La Belgique offre un terrain fertile pour la naissance de ces sociétés. A l’occasion de la réunion annuelle de bio.be, Co-ACT met cependant en garde contre un cadre législatif contraignant et émet des propositions pour soutenir la croissance de ce secteur d’avenir. La Belgique, « cell therapy valley » ? La Belgique est à la pointe des sciences de la vie et très compétitive comme terre d’investissement en biotech. « Alors que  la Belgique ne représente que 2% de la population européenne, la valeur globale du marché des sociétés belges de biotech représente 30% du total européen » explique Cathy Plasman, secrétaire générale de bio.be. « Dans le domaine des thérapies cellulaires, la Belgique a clairement une longueur d’avance: le tout premier produit de thérapie cellulaire approuvé en Europe provient de TiGenix et les produits en développement dans nos sociétés sont proportionnellement à un stade plus avancé que dans beaucoup d’autres pays. Mais pour conserver cet avantage, il faut qu’elles y trouvent toutes les conditions pour assurer leur croissance » poursuit-elle.

Les cinq sociétés réunies au sein de Co-ACT sont unanimes : à la pointe de l’innovation, elles ont été largement soutenues dans leur naissance et leur premiers pas par des investisseurs privés ainsi que par les pouvoirs publics de notre pays.  «Les sociétés reçoivent ainsi le soutien des régions principalement, à leur création et dans les premiers stades de leur développement. Mais ce soutien d’amorçage serait vain sans une politique d’investissement volontariste dans la durée et sans un cadre réglementaire favorable: la Belgique doit pouvoir soutenir le secteur de manière cohérente à tous niveaux, si elle veut s’assurer d’obtenir le meilleur retour sur investissement » explique Eric Halioua, CEO de Promethera Biosciences.

Garantir un cadre compétitif pour soutenir les investissements  et ancrer l’emploi en Belgique Les 5 sociétés réunies au sein de Co-ACT prévoient la création d’un total de 2000 emplois d’ici 2017 et voient l’opportunité unique pour la Belgique de se profiler en tant que centre d’excellence pour les thérapies cellulaires.  « Pour que cette opportunité se concrétise, le soutien dont nous bénéficions doit s’inscrire dans une politique globale » déclare Enrico Bastianelli, CEO de Bone Therapeutics. C’est pourquoi Co-ACT appelle aujourd’hui les pouvoirs publics à favoriser la croissance de ces sociétés, en assurant un environnement réglementaire compétitif et un soutien financier structurel pérenne.

Première contrainte réglementaire majeure pour les PME de biotech belge : la législation nationale actuelle décourage l’installation de leurs usines en Belgique. D’après la loi, les sociétés dépendent des centres hospitaliers pour l’obtention de cellules et tissus nécessaires à la production de leurs thérapies innovantes. Cela crée une dépendance vis-à-vis des hôpitaux, qui ne sont pas demandeurs de développer ces services. Co-ACT demande une modification du système afin de leur permettre l’accès aux cellules et tissus nécessaires directement après prélèvement par des médecins en milieu hospitalier et de les rendre responsables de la qualité en amont du processus.  «Pour faire de la Belgique un centre d’excellence en thérapie cellulaire et attirer les investissements et les emplois dans de nouveaux sites de production, le pays doit se doter d’un cadre réglementaire clair, simple, pragmatique et non défavorable par rapport aux pays avoisinants. Le débat avec les pouvoirs publics est amorcé  et nous espérons que celui-ci mènera aux améliorations indispensables pour le secteur. », déclare Enrico Bastianelli, CEO de Bone Therapeutics.

Deuxième obstacle réglementaire : la règle de l’« exemption hospitalière », un régime d’exception à la réglementation des médicaments qui prévoit que des médecins hospitaliers puissent dans certains cas fabriquer leur propre médicament à base de cellules pour un patient spécifique sans être soumis aux mêmes règles de qualité, ou de démonstration d’efficacité ou sécurité du produit qu’ils administrent. Eduardo Bravo, CEO de TiGenix, explique : « Ce cas d’exemption est prévu dans un règlement européen mais si des exceptions sont nécessaires, il est crucial de les définir clairement. Il faut par exemple éviter des dérives permettant l’utilisation de produits fabriqués par l’hôpital  lorsque des médicaments dûment homologués sont disponibles pour un même usage. Nous demandons une transposition claire, précise et spécifique des conditions dans lesquelles cette exemption hospitalière peut être invoquée. La sécurité des patients et la compétitivité du secteur sont en jeu».

Un tax shelter pour favoriser la maturation des PMEs Alors que les sociétés disposent de soutien financier lors de leur création et aux premiers stades de leur développement, la croissance et la maturation de ces PME sont particulièrement difficiles à cause du manque structurel de fonds d’investissement professionnels en Belgique. C’est pour adresser ce problème que les sociétés souhaitent lancer une piste de réflexion sur la mise en place d’un système de tax shelter semblable à celui déjà instauré dans notre pays pour la production d’œuvres audiovisuelles.

« Les aides régionales et capitaux dont nous disposons au départ sont indispensables dans les phases précoces de développement, mais quand les besoins se font plus importants lors des phases tardives, il n’y a plus de relais locaux permettant de financer nos activités. Ceci nous force à nous tourner vers des acteurs financier majeurs d’autres pays et ceci se termine trop souvent par une délocalisation qui fait perdre tout le bénéfice   des investissements initiaux » explique Christian Homsy, CEO de Cardio3 BioSciences.  « Un patient enrôlé dans une étude coute en moyenne 50.000€, or il nous faut traiter plusieurs centaines de patients pour compléter ces études et espérer l’homologation du produit. Typiquement, le relais doit être pris par des investisseurs professionnels, type ‘Venture Capitalist’ ou ‘Private Equity’. Or ces acteurs professionnels ont vu leur nombre et moyens respectifs diminuer très sensiblement durant la crise économique, et leurs investissements sont surtout focalisés sur des rendements à court terme.   Pourquoi ne pas dès lors envisager le mécanisme de tax shelter qui connait un succès grandissant dans le secteur cinématographique, et le transposer pour les PME biotech ?  Ceci permettrait de pérenniser l’emploi en Belgique et offrirait aux entreprises ou aux particuliers des opportunités d’investissements dont le risque serait partiellement compensé par des mécanismes fiscaux.  L’Etat s’y retrouve par les rentrées fiscales futures et les créations d’emplois » propose-t-il.

Les sociétés membres de Co-ACT formulent ces propositions alors qu'un processus de concertation avec le gouvernement fédéral vient de débuter. Bio.be y représente les sociétés de thérapies cellulaires pour les aspects réglementaires et fiscaux dans deux groupes de travail : l’un présidé par  la Ministre de la Santé et des Affaires Sociales, Mme Onkelinx, et l’autre présidé par le Ministre des Finances,  Mr. Vanackere. Cette initiative du Premier Ministre, Mr. Di Rupo, prise dans le cadre des mesures de relance, doit rendre ses conclusions en juin 2013. Les sociétés de Co-ACT espèrent qu'elles y trouveront un écho favorable : à terme, c'est l'emploi et le développement de tout un secteur qui est en jeu.

Contacts Presse, pour plus d’informations :  
Co-ACT :  A. Hubert, annie.hubert@esah.be, gsm  +32 474 26 75 65
Bio.be :  C. Plasman,  cplasman@essenscia.be, tel.  +32 2 238 98 44

Dernière chance de vous inscrire à la session d’information de la cellule brevets du 5 mars qui abordera les questions pratiques relatives à la politique d’innovation. Le centre de compétences CoRI introduira  une méthodologie de gestion de l’innovation basée sur la veille technologique et le brevet. Ensuite, l’entreprise Mactac viendra vous présenter sa politique d’innovation et de brevet.

Découvrez le programme complet 2013 et inscrivez-vous vite !

Faisant suite aux sessions d’information générales de 2012, essenscia offre à nouveau trois sessions d’information interactives riches et variées. Chacune de ces sessions sera organisée dans différentes régions, deux en Flandre et une en Wallonie. Différents spécialistes traiteront un thème précis sous l’angle du secteur de la chimie, des matières plastiques et des sciences de la vie.

Les sessions sont gratuites et débutent à 13h30. Elles sont précédées d’un déjeuner sandwichs à partir de 12h30. La fin est prévue vers 16h30.

1 er MODULE : La politique d’innovation dans la pratique
Ce module abordera des questions pratiques relatives à la politique d’innovation. Le centre de compétences CoRI introduira une méthodologie de gestion de l’innovation basée sur la veille technologique et le brevet. Nous clôturerons par le témoignage d’une entreprise du secteur qui vous présentera sa politique d’innovation et de brevet.

5 mars - Château De Limelette, Rue Charles Dubois 87, Limelette
12 mars - Zebrastraat, Zebrastraat 32, Gent
28 mars - Domein Martinus, Sniederspad 133, Halle-Zoersel

Vous pouvez vous inscrire sur notre site web

Reach, CLP & Product policy
Ook in 2013 biedt Confocus opnieuw een milieucyclus aan met actuele en boeiende onderwerpen.
Ook in 2013 biedt Confocus opnieuw een milieucyclus aan met actuele en boeiende onderwerpen. Onze deskundige en gerenommeerde gastsprekers zorgen ervoor dat u meteen up-to-date bent met de laatste wijzigingen, regelgeving en wetgeving die relevant is voor het uitoefenen van uw functie als milieucoördinator, milieuverantwoordelijke, milieujurist, milieuambtenaar, bedrijfsleider van een milieubedrijf, milieudeskundige, milieuadviseur, veiligheids- en kwaliteitsverantwoordelijke.

Deze milieucyclus bestaat uit 10 sessies van telkens 3u, en komt dus in aanmerking voor de 30u verplichte vorming voor milieucoördinatoren.

Voor alle info klik op Milieucyclus 2013
L’accord de coopération du 17 octobre 2011 entre l’Etat fédéral, la Région flamande, la Région wallonne et la Région de Bruxelles-Capitale relatif à l’enregistrement, l’évaluation et l’autorisation des substances chimiques ainsi qu’aux restrictions applicables à ces substances (REACH) organise l’exécution coordonnée du Règlement REACH par l’Etat fédéral et les régions.
Avec la publication dans le Moniteur Belge le 19 février de la loi du 21 Décembre 2012.portant assentiment à l'Accord de coopération du 17 octobre 2011 entre l'Etat fédéral, la Région flamande, la Région wallonne et la Région de Bruxelles-Capitale relatif à l'enregistrement, l'évaluation et l'autorisation des substances chimiques ainsi qu'aux restrictions applicables à ces substances (REACH) l'accord de coopération entre officiellement en fonction.

L’Accord de coopération organise l’exécution coordonnée du Règlement REACH par l’Etat fédéral et les régions. L’Autorité Compétente est désignée au sein de la Direction générale Environnement du Service public fédéral Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement, pour, entre autres la coordination et toute la communication avec l’Agence (ECHA), la Commission et les  Etats Membres. Pour la mise en œuvre 3 organes sont constitués : Le Comité REACH, le Comité scientifique REACH et le Forum national REACH.

Dans le Comité REACH tous les gouvernements concernés fédéral et régionaux détermineront les positions pour, entre autres, les restrictions, les autorisations, l’évaluation … et désigneront les représentants dans les différents comités de l’Agence. Le Comité scientifique REACH est composé d'experts indépendants et conseillera le Comité REACH concernant la classification des substances, évaluation des risques, les autorisations et restrictions, l’avis sur les méthodes d’essai etc… Les différents services d’inspections compétentes se réunissent au sein du Forum national RACH pour organiser la mise en œuvre

Le Helpdesk national est assuré par le Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie

Plus d’information :
Accord de coopération: http://reflex.raadvst-consetat.be/reflex/pdf/Mbbs/2013/02/19/123487.pdf Helpdesk REACH: http://economie.fgov.be/fr/entreprises/domaines_specifiques/Chimie/REACH/ Autorité Compétente: http://www.health.belgium.be/eportal/Environment/Chemicalsubstances/REACH_OLD/Services/index.htm?fodnlang=fr Résumé des changements dans la législation: http://extranet.essenscia.be/Document/DownloadLanguage/13660?language=fr-fr&filename=13660_PRE_2013_02_27_Accord_de_coop%C3%A9ration_REACH.pdf

Contact:
Tine Cattoor, Conseiller Politique des produits, tcattoor@essenscia.be, tel. 02 238 96 48

Social policy
Pour plus d'information, cliquez ici
Pour plus d'information, cliquez ici
L’indice des prix à la consommation de février 2013 s'établit à 122,02 points contre 121,63 points en janvier 2013, soit une hausse de 0,39 point.

Plus de détails

L’indice des prix à la consommation de février 2013 s'établit à 122,02 points contre 121,63 points en janvier 2013, soit une hausse de 0,39 point.

Le taux d’inflation global en février 2013 par rapport à février 2012 s’élève à 1,19%. L’indice santé de février 2013 s’élève à 120,27 points contre 120,00 points en janvier 2013, soit une hausse de 0,27 point.

Information :
Nathalie De Vadder, tel. 02 238 97 33, ndevadder@essenscia.be
Igor Magdalenic, tél. 02 238 98 17, imagdalenic@essenscia.be

La moyenne des indices santé des quatre derniers mois, c'est-à-dire l'indice lissé servant à l'adaptation des salaires, atteint 120,07 points en février 2013.

Plus de détails

La moyenne des indices santé des quatre derniers mois, c'est-à-dire l'indice lissé servant à l'adaptation des salaires, atteint 120,07 points en février 2013.

Les indices officiels du mois suivant seront disponibles le 28 mars 2013 dès 14h, sur le répondeur du Service public fédéral Economie (numéro : 02 277 56 40) ou sur le site www.mineco.fgov.be. Pour rappel, l’indice pivot du secteur chimique (118,69) ayant été atteint par l’indice lissé d’avril 2012, les rémunérations des ouvriers et des employés de l’industrie chimique ont connu une hausse de 2% à compter du 1er mai 2012. Les prochains indices pivots de l’industrie chimique sont fixés à 121,06, 123,49 et 125,96.

La liste complète des indices pivots figure dans le Mémento social et sur essenscia extranet. Les indices pivots sont les mêmes pour ouvriers et employés. Le centre de compétence Politique économique de essenscia a élaboré un modèle mathématique étudiant l'évolution de l'index. essenscia met à la disposition de ses membres une prévision quant à la date de la prochaine indexation des rémunérations dans l'industrie chimique.

Revue chaque mois, cette prévision paraît sur essenscia extranet (http://extranet.essenscia.be, issues: Social Policy – Social News / Social Database – Index and Salaries).

Informations :
Igor Magdalenic, tél. 02 238 98 17, imagdalenic@essenscia.be
Nathalie De Vadder, tél. 02 238 97 33, ndevadder@essenscia.be

International trade & business development
L’Union européenne a enfin adopté le règlement relatif aux précurseurs d’explosifs. Ce règlement interdit aux particuliers d’acheter certaines substances chimiques dans certaines concentrations (élevées). Il ne vise donc pas les transactions, la vente ou l’utilisation de ce ces produits à /par des utilisateurs professionnels/industriels.
Cependant, le règlement impose aussi, pour les opérateurs économiques qui produisent/vendent les substances chimiques citées, l’obligation de signaler les transactions suspectes, disparitions ou vols à un point de contact national. Que l’acheteur soit un particulier ou un professionnel est sans importance.

Le règlement est d’applicable à partir du 2 septembre 2014.
Après de nombreuses discussions, l’Union européenne a enfin adopté un règlement relatif aux précurseurs d’explosifs. Ce règlement n° 98/2013 a été publié le 9 février 2013 dans l’édition L 39 du Journal Officiel de l’Union Européenne http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2013:039:0001:0011:FR:PDF

Le règlement n° 98/2013 interdit aux particuliers d’acheter certaines substances chimiques dans certaines concentrations (élevées), sauf, si l’Etat membre le permet, s’ils détiennent une licence à cet effet. Ce système de licences comporte deux exceptions. D’une part, il existe une exception pour le peroxyde d’hydrogène, le nitrométhane et l’acide nitrique - pour lesquels un système d’enregistrement peut être prévu- et, d’autre part, les Etats membres qui utilisent actuellement un système d’enregistrement peuvent le conserver, pour autant qu’ils respectent les dispositions du règlement.

Les restrictions de commercialisation du règlement sont limitées à l'achat, la possession, l’introduction et l’utilisation par le grand public/les particuliers seulement. Il n'y a aucune restriction sur la vente ou l'utilisation à/ par les utilisateurs professionnels /industriels.

Le règlement impose aussi, pour les opérateurs économiques qui produisent/vendent les substances chimiques citées, l’obligation de signaler les transactions suspectes, disparitions ou vols à un point de contact national. Que l’acheteur soit un particulier ou un professionnel est sans importance.

Le règlement est d’applicable à partir du 2 septembre 2014.
Health, Safety & Environment
De sessies kunnen op een grote belangstelling rekenen van onze leden. Er zijn nog enkele plaatsen vrij op 26 maart in Gent.

Schrijf u snel in via deze link
Mediarelaties zijn vaak nog een heikel punt voor sommige ondernemingen. En kritische interviews zijn dat des te meer... Velen hebben minder goede ervaringen met journalisten of mijden de media. Dat hoeft niet noodzakelijk zo te zijn. Weten hoe het moet en het met een professional oefenen kan veel onheil vermijden en zelfs opportuniteiten om te scoren creëren. Daarom organiseert essenscia voor haar leden een exclusieve training in crisiscommunicatie met Frank Van Oss, mediatrainer en coach, die reeds meer dan 1.100 mensen trainde en die zeer binnenkort zijn boek over mondelinge communicatie bij Lannoo uitgeeft.

essenscia stelt u voor om met hem in een halve dagtraining de basis van de moderne (crisis)communicatie te doorlopen en de principes om een kritisch interview te doorstaan. Daarnaast zal hij met de camera de deelnemers oefenen in het afleggen van een verklaring en het antwoorden op moeilijke vragen. Zelf gaat hij geen moeilijke vraag uit de weg dus dit is een goede gelegenheid om specifieke problemen aan te kaarten.

Deze opleiding richt zich op de eerste plaats tot verantwoordelijken voor veiligheid van leden-ondernemingen van essenscia, maar staat ook open voor woordvoerders of communicatieverantwoordelijken

Programma:
09.00u  Onthaal
09.30u  Verwelkoming en inleiding     
               door Frank Beckx, Head of Communication & Public Affairs essenscia
               en Geert Boogaerts, senior adviseur procesveiligheid essenscia
09.45u  Wat maakt iets een crisis?
              door prof. dr. Jos Huypens, Universiteit Antwerpen
10.30u  Koffiepauze
10.45u  Principes van (crisis)communicatie en van het kritisch interview
               door Frank Van Oss
12.00u  Lunch
13.15u  Camera-oefeningen
               - Voorstelling van het bedrijf
              -  Reactie op een case met eerst informatieve en dan kritische vragen
              -  Visionering en evaluatie per deelnemer

16.30u  Conclusies en afsluiting

Datum en locatie:
 Donderdag 28 februari 2013
3hoog, Mechelsevest 90 te Leuven

Deelnameprijs
350 euro excl. BTW
In deze prijs is begrepen:
- De deelname aan het volledige dagprogramma en de lunch
- Een exemplaar van het nieuwste boek van Frank Van Oss “Spreken is goud. Maar vooral wat je zegt is belangrijk”

essenscia is erkend door het Vlaams Gewest als dienstverlener voor KMO-portefeuille voor de pijler Opleidingen met als erkenningsnummer DV. O110119.
Het Vlaams Gewest betaalt 50% van de opleidingskosten terug.

Inschrijvingen
Inschrijven kan via de website van essenscia . (http://www.essenscia.be/nl/agenda/evenement/58)
Gezien de plaatsen beperkt zijn, is snel inschrijven aanbevolen.

Invitation pour participer aux Belgian Business Awards for the Environment.
Les pionniers verts méritent de la reconnaissance et de la visibilité pour leurs efforts en termes d’innovation et leur contribution au développement durable.

Le concours s'adresse aux grandes et aux petites entreprises, aux institutions exerçant une activité économique, aux entreprises publiques ou aux centres de recherche industrielle.

Pour plus d’informations, cliquez ici 
Transport & Logistics
The Cold Supply System and Solutions 2013 – CSS 2013 is the key note European symposium focused on addressing time and temperature sensitive products. With over 16 practical and unique case studies the symposium covers key challenges concerned with excursion and product integrity.

Read more

The Cold Supply System and Solutions 2013 – CSS 2013 is the key note European symposium focused on addressing time and temperature sensitive products.  With over 16 practical and unique case studies the symposium covers key challenges concerned with excursion and product integrity.  Senior GDP and GMP inspectors will cover ‘GDP text Interpretation’ via a detailed analysis of how the forthcoming change of GDP regulatory requirements will impact all involved stockholders.  There are 18 speakers including Merck, Pfizer, AstraZeneca, IATA and crucial to the EU transport sector Brussels Airport Authority. 

As an essenscia member you may attend as a delegate or perhaps take up an exhibition or a sponsorship package. Logistics providers: Land, Air and Sea, Cargo Handlers, Packaging Companies, Container Providers, Data Loggers, Freight Forwards and all relevant companies working with and from essenscia may benefit for especially ‘agreed priority discounts’.  All essenscia members benefit from a 20%discount. The discount is 20% of the standard of any given package and covers both ‘attendance and/or exhibiting/sponsorship’.    

Brussels Cold Supply Chain Event take place on 7 and 8 March 2013 in Sheraton Brussels Airport Hotel. Two workshops are also organised on 6 March. You will find in attachment the detailed program.
The event has capacity for a maximum of 70 Pharma Cold chain decision makers from the top 100 EU Pharma/Biopharma companies.  And limited to only 8-12 sponsors/exhibitors to maintain quality and assure a great opportunity to network with Pharma cold chain managers.

To register for this event and benefit from the 20% discount, please contact Mr. Ash KAY  (ash.kay@busd.co.uk, tel. : + 44 (0) 207 096 1152) directly. He can also assist you in tailoring a package best suited to your needs and budget.
For more information visit also the website :  www.cold-gdp.com

You are dealing with activities concerning temperature controlled pharma products? You want to improve your pharma handling capabilities? You want to know more about procedures and regulations of your pharma goods? This training might be what you are looking for.
The Brussels Airport Company, in partnership with IATA and Airport Academy, introduces the: 'Temperature Sensitive Cargo Training' (Brussels, 26-28 March 2013)

Pharmaceuticals are the most regulated, expensive and fragile cargo moved in the world today.  This course will help you improve the way you manage and handle pharmaceutical cargo and review the healthcare industry logistics needs and trends.

Upon completing this 3-days course you will be able to master, amongst others:

  • The globalization of the healthcare industry and its logistical needs
  • Correct temperature management and critical control points in the healthcare supply chain
  • The value-added service required by time and temperature-sensitive cargo
  • Best practices when handling healthcare products

More details on the content of the course, can be found here

This course is recommended for anyone active in domains such as:

  • Cargo operations
  • Cargo quality
  • Warehouse and ramp
  • Ground handling
  • Sales en commerce

When?
March 26 - March 28 2013

Where?
Voka - Chamer of Commerce Halle-Vilvoorde
Medialaan 26 - 1800 Vilvoorde (airport region) – Belgium

Prices?
IATA members: 1.275 euro (VAT excl.), non-members 1.500 euro (VAT excl.)..

Registration?
The subscription can be found on www.airportacademy.be.

For more information, please contact:
Greta Descheemaeker - Training coordinator
info@airportacademy.be  -  Tel. 02 255 20 19
www.airportacademy.be

essenscia vlaanderen
Deze opleidingen worden gegeven aan de KU Leuven binnen de essenscia leerstoel Safety Engineering en zijn gratis voor de leden van Delta Process Academy. Lokalen en exacte locaties worden na inschrijving meegedeeld.
De inschrijvingen zijn beperkt tot 20 deelnemers.
Om zich in te schrijven gelieve een email te sturen naar Mevr. M. Celis (mcelis@essenscia.be) , met de vermelding welke dag(en) u graag komt. Voor de sessies van 15 en 22 maart worden er broodjes voorzien.


15 maart 2013: Capita Selecta – Competence in operations
14u30 – 16u30 Seminar: Product Safety (Christine Fannes, J&J))
16u30 – 18u30 Course: Human Factors (Geert Boogaerts, essenscia) of NDO (Ben Verhaegen,   Vinçotte)

22 maart 2013: Capita Selecta – Competence in operations
14h30 – 16h30 Seminar: TAR – Contractor Management (Jos Vankevelaer, BASF)
16h30 – 18h30 Course: Process Safety training for operators (Geert Vercruysse, BASF)

26 maart 2013: Capita Selecta – Competence in operations
9h30 – 11h30 Course: Detailed design safety devices (Geert Vercruysse, BASF)

29 maart 2013: Capita Selecta – Competence in operations
14h30 – 16h30 Seminar: Risk based Inspection (Rik Debosscher – Lloyds Register)


 

Le 21 février dernier, le ministre flamand de l’environnement et de la culture, Joke Schauvliege et le président d’essenscia vlaanderen, Patrick Van Acker, ont signé un programme cible pour le secteur flamand de la chimie de base (2013-2018).

Lire la suite de l’article
Le 21 février dernier, le ministre flamand de l’environnement et de la culture, Joke Schauvliege et le président d’essenscia vlaanderen, Patrick Van Acker, ont signé un programme cible pour le secteur flamand de la chimie de base (2013-2018). Ce protocole de collaboration entre le secteur flamand de la chimie de base et les autorités flamandes de l’environnement vise à étendre et approfondir les connaissances de la chimie de base en matière environnementale auprès des autorités et du secteur.

Le ministère flamand de l’environnement avait signé un accord similaire en 2006 avec l’industrie alimentaire. 
News from our companies
Bone Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans les produits de thérapie cellulaire innovants pour le traitement des maladies des os a annoncé un investissement de 10 millions € dans une unité de production de pointe.

Lire la suite
Bone Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans les produits de thérapie cellulaire innovants pour le traitement des maladies des os a annoncé un investissement de 10 millions € dans une unité de production de pointe afin de lui permettre de produire ses produits uniques de thérapie cellulaire à l’échelle commerciale. 

En partenariat avec la région wallonne et des investisseurs privés, Bone Therapeutics a en effet investi 10 millions € dans Skeletal Cell Therapy Support S.A (SCTS)  afin de financer la construction d’une nouvelle unité de production située dans le Parc Scientifique de Gosselies qui devrait être complètement opérationnelle en 2015.

Cet investissement lui permettra de produire son produit phare PREOB®, un produit de thérapie cellulaire des os autologue en Phase III d’essais cliniques pour le traitement de l’ostéonécrose.

Cheerag Arya, dirigeant de la multinationale pétrochimique indienne JBF, a confirmé son investissement futur à Geel lors d’une rencontre avec le ministre-président flamand Kris Peeters ce 25 février.

Lire la suite

Cheerag Arya, dirigeant de la multinationale pétrochimique indienne, a à nouveau confirmé l’investissement futur à Geel lors d’une rencontre avec le ministre-président flamand Kris Peeters.

L’investissement s’élève à 160 millions d’euros et générera 150 emplois. JBF investira dans un site de production de granulés de polyesters utilisés dans la fabrication d’emballage pour boissons et établira un site de logistique.

News from our partners
Aucun thème aujourd’hui n’est mis davantage au premier plan que la réduction nécessaire des émissions de CO2 dans l’atmosphère.
De ce fait Messer Benelux, producteur de gaz industriels, organise le 18 avril 2013, un séminaire sur le thème «Le dioxyde de carbone : matière première chimique».
Aucun thème aujourd’hui n’est mis davantage au premier plan que la réduction nécessaire des émissions de CO2 dans l’atmosphère. Cette énorme quantité (en 2012 environ 36 milliards de tonnes de CO2 ont été émises) à éliminer ou  à utiliser d’une façon raisonnable, semble une tâche presque impossible.
Purifié et liquéfié cette quantité correspond à une chaîne de camions avec une longueur de 89 fois la distance la plus courte entre la terre et la lune.

Autour de ce thème Messer Benelux, producteur de gaz industriels et un des plus grandes entreprises de récuperation de CO2 dans le Benelux, organise le 18 avril 2013, un séminaire dans  l'auditorium de Harbour House Antwerp (B), avec comme thème « Dioxyde de carbone : matière première à fort potentiel ? »

L'utilisation du CO2 comme matière première chimique n'est pas quelque chose de nouveau, il s'agit d'une pratique courante dans l'industrie chimique. Ainsi, actuellement plus de 100 millions de tonnes sont utilisées comme matière de base dans l'industrie pétrochimique.

Un des conférenciers invité est le professeur émérite, le  Dr. Ir. Verstraete qui nous offre des indications intéressantes sur l'avenir du CO2 dans les bioraffineries.

De  plus, le Professeur Leitner de la RWTH Aachen et l'équipe de Bayer Material Science, les protagonistes de premier plan dans le développement de polycarbonatepolyols avec du CO2  pour l'industrie des plastiques, donnera également une conférence.

Il y a aussi des contributions de l'industrie concernant la meilleure production possible et la séparation de CO2 des émissions et l'utilisation rentable dans des applications nouvelles ou existantes. Après ce programme les participants auront un regard fasciné sur les derniers développements et tendances.

Le nombre de participants à ce séminaire est limité. Vous pouvez vous inscrire jusqu'au 31 mars 2013.

Will we CU2 on our seminar on CO2?

Information et inscription  www.messerevents.com

Tijdens deze reeks van korte voordrachtavonden zal telkens een prominent spreker een uiteenzetting geven met aansluitend een debat.
Een afsluitende drink geeft u de mogelijkheid voor verdere uitwisseling van ideeën en voor netwerking. De netwerkavonden starten telkens om 19u en eindigen rond 21u.
Datum februari - april 2013
Locatie Ingenieurshuis - Desguinlei 214  - -2018 Antwerpen

Lees verder
Voordracht 12 maart 2013 :

Royal DSM, de firma die zich steeds weer opnieuw uitvindt - de uitdagingen voor de ingenieurs bij DSM, wij leren van anderen, leer ook van ons Rob Kirschbaum, DSM.

Royal DSM is a global science-based company active in health, nutrition and materials. By connecting its unique competences in Life Sciences and Materials Sciences DSM is driving economic prosperity, environmental progress and social advances to create sustainable value for all stakeholders. Moreover DSM is continuously evolving taking market opportunities and innovation as the basis for new developments and new market shares. Rob Kirschbaum, VP Open Innovation, will lead us through the successful transformation from Coal Mining activities over Petrochemicals and resulting Life Sciences & Material Sciences. DSM's team, comprising many engineers, has enabled to company to achieve the transformations. The role of chemistry and chemical engineering will be discussed along this description. As open innovation is no longer a competitive advantage, but has become a competitive necessity, DSM's Value Creation by Open Innovation will be explained. DSM's goal now is to continue growing a successful and sustainable business based on the defining megatrends of our times... Rob Kirschbaum will explain us how engineers have and will play a role in thisd fascinating story.

Locatie : Ingenieurshuis - Desguinlei 214  - -2018 Antwerpen

Deze netwerkavonden zijn gratis, gelieve u op voorhand in te schrijven.

Organisatie en inschrijving :
ie-net vzw Amy Desmet, projectcoördinator Desguinlei 214 2018 Antwerpen
Tel. 03-260 08 67-  Fax. 03-216 06 89 - E-mail : amy.desmet@ie-net.be

"How can we be confident for the future?

Ce forum, qui en sera à sa 25ème édition, rassemble annuellement à Deauville près de 300 personnes, essentiellement des dirigeants d’entreprise belges, autour d’un programme de conférences et de workshop sur des sujets d’actualité. De nombreuses entreprises y invitent clients et relations.


Lire la suite...

Quels sont les progrès et les innovations qui nous permettront de renouer avec la croissance économique en Belgique et en Europe ?
Ce thème général des 25èmes Rencontres sera abordé sous divers angles avec la collaboration d’une vingtaine de personnalités qui, selon leurs compétences, tenteront d’apporter des réponses aux questions qui se posent.

  • Le monde bouge, les rapports de force entre les continents évoluent, quels sont les grands trends géopolitiques inéluctables dont il faudra tenir compte pour le futur ?
  • Comment rendre l’intégration européenne plus efficace ? Quelles sont les alternatives économiques ?
  • L’innovation est le plus souvent issue d’une politique soutenue de recherche et développement qu’elle soit publique, universitaire ou industrielle. Comment stimuler efficacement la recherche ?
  • Quelles sont les innovations prometteuses de développement industriel ?
  • Les crises sont sources d’innombrables conflits sociaux. Les coûts salariaux et le manque de flexibilité dans l’organisation du travail sont pointés du doigt. Comment arriver à une plus grande responsabilisation des partenaires sociaux, à une meilleure équation responsabilité/solidarité ?
  • Les investissements indispensables à la croissance sont freinés par l’accès de plus en plus difficile au financement. Comment y faire face ?
  • Les administrations publiques sont souvent considérées comme des éléphants inamovibles. Pas toutes, certaines sont des exemples de modernité. Pourquoi ?
  • Dans ce contexte perturbé, peut-on encore trouver les “clés du bonheur” ?
Vous trouverez le programme complet ici

2013 2014 2015 2016 2017