essenscia weekly 177

16 | 02
Nouvelles du Conseil d’administration

Le Conseil d’administration d’essenscia qui s’est réuni ce mardi s’est ouvert sur l’actualité sociale. Le Président a souligné l’importance de respecter la marge salariale fixée dans l’accord interprofessionnel lors des négociations sectorielles à venir.

En matière de logistique, le Conseil d’administration encourage essenscia à jouer un rôle actif au sein des diverses initiatives en matière de digitalisation dans la supply chain logistique afin d’améliorer l’efficacité et la sécurité du transport des produits chimiques et pharmaceutiques.

Sur le plan de l’énergie, essenscia a apporté sa contribution à la réflexion menée à la FEB pour établir sa vision énergétique. Disposer d’une énergie à un coût compétitif par rapport aux pays voisins demeure la priorité. Enfin, Tineke Van hooland, présidente de bio.be a quant à elle présenté la nouvelle stratégie de bio.be pour promouvoir les intérêts des sciences de la vie et des biotechnologies en Belgique.

Yves Verschueren
Administrateur délégué
essenscia
essenscial

Innovation Award 2016 / le « best of »

Quarante innovations étaient en lice pour notre « essenscia Innovation Award 2016 ». Nous vous proposons de découvrir chaque semaine une de ces belles avancées.

Découvrez l'article complet sur notre site web. Tous les articles et reportages vidéo sur l'Innovation Award peuvent être consultés sur notre site Web.

C’est une affaire rondement menée et une belle innovation technique que la société Advachem a bouclée en quelques mois. « Au départ d’un projet de R&D initié en 2012, nous avons pu, dès 2013, proposer un produit radicalement différent des colles que nous sommes habitués à fabri-quer pour nos clients », indique Georges Francis, directeur de la R&D chez Advachem.

Lire la suite

Cette recherche a permis à l’entreprise d’innover et de s’attaquer à un nouveau marché: celui de la production agricole. « Notre usine produisait traditionnellement de la colle pour la fabrication des panneaux de particules », indique le directeur de la R&D. « Nous nous adressons désormais aussi aux agriculteurs en leur proposant un engrais liquide dépourvu de nitrate: « Clean Fertili-zer ».

« Cet engrais est destiné à être pulvérisé sur des feuilles, mais ne leur occasionne aucune brû-lure, son impact sur l’environnement est nul et il ne pollue pas les nappes phréatiques », précise-t-il.

En fonction des cultures et de la période d’application, cet engrais « propre » permet d’augmenter les rendements en grains de 10 % pour les cultures de céréales, mais aussi de 9 % en ce qui concerne leur taux de protéines. De même sur la pomme de terre, cet engrais permet d’augmenter le rendement de 5 tonnes par hectare, soit +10% environ.

« Ce produit de qualité, fabriqué sur les mêmes machines qui sont utilisées pour notre activité classique, nous permet donc de nous diversifier ». Un atout certain pour l’entreprise, qui a bien entendu protégé son innovation par un brevet.

www.clean-fertilizer.com

Steun Sanofi Genzyme en stem mee voor Foreign Investement of the Year 2017
De Franse farmagroep Sanofi is een van de vijf genomineerden voor de Foreign Investment of the Year 2017, een initiatief van Flanders Investement and Trade (FIT). Het bedrijf investeert momenteel 300 miljoen euro in de uitbreiding van de productievestiging van Sanofi Genzyme in Geel, goed voor 100 extra jobs.
U beslist mee wie de winnaar wordt. 

Breng uw stem uit via www.foreigninvestmenttrophy.be.

De andere genomineerden zijn Daikin, Decathlon, IVC en UPS. De winnaar wordt bekendgemaakt op 21 februari.

Lees meer over het investeringsproject van Sanofi
Sustainable development
This seminar first presents the framework that Europe and national authorities are creating to promote the circular economy, and to make the transition from a linear economy to a circular economy happen. The afternoon program focuses on concrete and how it can offer business opportunities.

Read more
On March 21st, ie-net organises with the support of essenscia a workshop on circular economy at Technopolis in Mechelen.

Circular economy is both about the environment and about maintaining industrial competitiveness in rapidly changing world.   The circular economy aims to be  “restorative and regenerative by design, and to keep products, components, and materials at their highest utility and value at all times.  It has received significant interest from policy makers, governments, cities and communes, academia, business and other groups in our society.

The ‘Circular Economy Package’ is one of the policy priorities of the EU Commission. It published on 2 December 2015 an Action Plan for the Circular Economy together with revised legislative proposals on waste. This is no less than an effort to rethink our economic model, with measures covering the full lifecycle of products.

In this workshop, we first present the framework that Europe and national authorities are creating to promote the circular economy, and to make the transition from a linear economy to a circular economy happen.  Next we will focus on concrete examples showing how such concept is pioneered and implemented, and how it can offer business opportunities  We will address strategies of cities and the Harbor of Antwerp with respect to circular economy, Finally we will also highlight some platforms that may help you to implement circular economy in your company, based on new partnerships. In the afternoon the focus will be on cases and challenges from different industry sectors.

Discover the full program here
Youth & training

Selon la dernière étude PISA, les jeunes de la Fédération Wallonie-Bruxelles obtiennent des résultats en sciences inférieurs à la moyenne de l’OCDE. A la 27e place, ils se situent loin derrière les élèves des régions et pays voisins. En choisissant l’amélioration des résultats au test PISA en tant que premier indicateur de progression, le Pacte d’excellence met l’accent sur l’importance des compétences en sciences, mathématiques et lecture.

Lire la suite

L’attrait des sciences dépend fortement de la manière dont on les enseigne. Les techniques pédagogiques doivent donc être revisitées. L’éducation basée sur les preuves prônée par le Pacte pourrait avoir un réel effet de levier en la matière. Le principe : créer de nouvelles pédagogies innovantes, testées à petite échelle et étendues en cas de succès. La création d’un centre universitaire de didactique des sciences qui développerait de nouvelles méthodes pédagogiques et testerait scientifiquement leur efficacité serait un outil particulièrement utile.

En outre, la proposition du Pacte d’excellence de miser sur l’expérimentation pour enseigner différemment les sciences  est un bon point de départ. En effet, faire des manipulations en chimie est crucial pour donner le goût aux jeunes pour cette  science.

Il est cependant urgent de prendre des mesures concrètes pour la mise en œuvre de cette pédagogie. En effet, les laboratoires manquent cruellement dans les écoles et les installations existantes sont vétustes. Pour pallier provisoirement ce manque, le secteur a développé, avec le soutien des fonds de formation sectoriels Co-Valent, des valisettes de chimie permettant de faire des expériences en classe mais elles ne remplaceront jamais un vrai labo. De plus, il faut former les professeurs à l’expérimentation et les encadrer en mettant à disposition des préparateurs afin de permettre de maximiser les expériences en classe.

En outre, le renforcement des sciences dans le tronc commun dans les trois premières années du secondaire constituera une base pour renforcer le niveau du secondaire supérieur et permettra de mieux répondre aux prérequis de l’enseignement supérieur, qui font aujourd’hui souvent défaut.

Il faut mettre en place des mesures concrètes de toute urgence si l’on souhaite enregistrer des progrès lors de la prochaine étude PISA sera publiée en 2019.

Innovation & patents
Session d'info Cellule brevets 1er module: Cross-Industry learning - 14/03/2017 - Limelette
Cartographier vos brevets, une démarche clé pour vous permettre d’identifier plus rapidement de nouvelles opportunités à partir de brevets de tiers.

Cette session, qui se déroulera en partenariat avec Creax, vous permettra de découvrir comment les brevets de tiers, actifs ou non dans votre domaine d’expertise, peuvent vous inspirer. Ce qui constitue un problème ou ce qui est nouveau dans un domaine spécifique ne l’est pas nécessairement dans un autre domaine d’expertise.

En faisant abstraction de son propre domaine et en décrivant une problématique dans des termes généraux, les recherches dans les brevets et la littérature peuvent mener à des solutions existantes dans d’autres domaines, donnant ainsi un réel coup d’accélérateur à vos propres innovations.

Creax présentera des outils développés spécifiquement à cet effet. Enfin, Marc Van den Neste, Chief Technology Officer, AGC Glass Europe et Philippe Bodart, Département Propriété Industrielle & Contrats, Total viendront partager avec vous leur expertise en la matière.

Les réponses à ces questions vous seront exposées lors de la session d'info gratuite du 14 mars 2017 à 12h30 au Château de Limelette.

Cet événement est gratuit. Intéressé ? Cliquez ici pour vous inscrire

Les « Zinnovants » : créativité et brainstorming pour réussir votre innovation
Vous souhaitez ouvrir un séminaire sur la créativité de manière ludique, disposer d’éléments clés pour lancer une discussion au sein de votre entreprise sur vos projets d’innovation ou encore faire un brainstorming créatif ? Les Zinnovants sont faits pour vous !

Fruit de la collaboration entre essenscia et l’UCL, 5 vidéos ludiques illustrées par l’artiste Kanar vous permettent de vous poser les bonnes questions pour réussir votre innovation et la protéger. Ces mini-films expliquent de manière simple des concepts complexes nécessaires pour réussir un projet d’innovation. Les thèmes abordés dans les vidéos vous amèneront à vous poser les bonnes questions en matière de gestion de l’innovation.

Découvrez toutes ces vidéos sur ce lien
Reach, CLP & Product policy
Basisvorming Productbeleid - Februari/maart 2017

Steeds wijzigende wetgeving, nieuwe werknemers,… tonen de nood aan voor een aantal kwaliteitsvolle basisopleidingen over de verplichtingen die bij het op de markt brengen van chemische producten horen.

De basisvorming productbeleid is bedoeld als kennismaking met de verplichtingen en uitdagingen van REACH, CLP gevaarsindeling, de opmaak van het veiligheidsinformatieblad en transportwetgeving.

Begin 2017 wordt opnieuw een basisvorming productbeleidaangeboden. Dit programma omvat vier modules.

Schrijf u hier in

Walrip: Réunion du Groupe d'Echange d'Expériences - 28/02/2017 - Inscriptions ouvertes

La prochaine réunion du Groupe d'Echange d'Expériences (Walrip) aura lieu le mardi 28 février 2017, de 09h30 à 13h, à l'Hôtel des 3 clés à Gembloux, (Chaussée de Namur 17 – 5030 Gemboux).

L’objectif essentiel de cette réunion est de permettre l’échange de bonnes pratiques entre les participants à la fois issus de l’industrie chimique et manufacturière au sens large et de répondre aux multiples interrogations que suscitent les thématiques REACH et CLP.

Vous pouvez d’ores et déjà vous inscrire.

Si vous souhaitez des informations complémentaires ou qu’un sujet particulier soit abordé lors de cette réunion, vous pouvez contacter:

Benjamin Yannart
Conseiller sécurité
BYannart@essenscia.be

Social policy
Le montant exonéré de l’indemnité vélo a été augmenté pour 2017
Aucune obligation sectorielle de payer une indemnité vélo (sauf pour les ouvriers de l’industrie transformatrice de matières plastiques de la province du Limbourg et de l’IVP).

Pour consulter le document cliquez ici.
RCC : l’AR modifications techniques publié !
Si l’on atteint l’âge requis à la RCC pendant la durée de validité de la CCT durant laquelle on a été licencié, le délai de préavis peut se terminer après la durée de validité de cette CCT.

Pour consulter le document cliquez ici.
International trade & business development
Développez vos relations commerciales en Corée du Sud

Une mission économique multisectorielle emmenée par SAR la Princesse Astrid sera organisée en Corée du Sud du 10 au 17 juin 2017.

Avec 712 millions €, soit près de la moitié des exportations de biens de la Belgique vers la Corée du Sud, le secteur de la chimie et des sciences de la vie est le premier exportateur vers la Corée du Sud. La Corée du Sud est le 3e pays asiatique d’exportation après la Chine et le Japon vers lequel le secteur exporte. L’industrie chimique qui totalise un chiffre d’affaires de 115 milliards d’euros est très présente en Corée du Sud.

La Corée du Sud a mis en place un plan de relance de 19 milliards USD prévoyant notamment des exonérations fiscales, et des aides aux PME ainsi qu’un plan en faveur de la « croissance verte ». En outre, le pays s’attelle aussi à des défis tels le vieillissement de sa population. Ce pays pourrait donc offrir de nouvelles opportunités d’affaires aux entreprises belges.

Si vous souhaitez développer vos activités avec la Corée du Sud, cette mission est faite pour vous. Intéressé ? Contactez Corine Petry, cpetry@essenscia.be.

Health, Safety & Environment
De OVAM heeft, in kader van VLAREMA 6, een nieuw voorstel tot invoering van een kwaliteitsborgingsysteem voor bouwstoffen uitgewerkt.

Lees verder

Het toepassingsgebied van dit kwaliteitsborgingsysteem wordt beperkt tot:

 • Bouwstoffen, afkomstig van de behandeling van afvalstoffen, waarbij het inputmateriaal van diverse samenstelling is of van verschillende productielocaties afkomstig is, met uitzondering van baggerspecie en ruimingsspecie en met uitzondering van grondstoffen afkomstig van metallurgische productieprocessen, tenzij die onder punt 2 vallen

• Grondstoffen waarbij een kwaliteitsborgingssysteem via de grondstofverklaring wordt opgelegd. Er wordt ook een traceringssyteem ingevoerd voor bouwstoffen waarbij in de grondstofverklaring gebruiksbeperkingen worden opgelegd.

Indien u meer informatie wenst of input wil geven op dit voorstel, gelieve dan contact op te nemen met Amaes@essenscia.be

Deze WGC-BREF zal bindende gevolgen hebben voor het gros van onze sector.
Goed om even na te gaan wat voor jou bedreigend zou kunnen zijn.

Lees verder

De WGC-BREF wordt een BREF onder de Richtlijn Industriële Emissies, wat betekent dat de conclusies eruit een bindend karakter krijgen (zie hier voor meer info).

De WGC-BREF dekt een heel groot deel van onze leden, gezien al onderstaande activiteiten van chemische industrie worden geviseerd (Richtlijn Industriële Emissies, bijlage I, deel 4):

Voor de doeleinden van dit deel wordt onder fabricage in de zin van de categorieën activiteiten in dit deel verstaan de fabricage van de in 4.1 tot en met 4.6 genoemde stoffen of groepen stoffen op industriële schaal door chemische of biologische omzetting.

4.1. De fabricage van organisch-chemische producten, zoals:
a) eenvoudige koolwaterstoffen (lineaire of cyclische, verzadigde of onverzadigde, alifatische of aromatische),
b) zuurstofhoudende koolwaterstoffen, zoals alcoholen, aldehyden, ketonen, carbonzuren, esters en mengsels van esters, acetaten, ethers, peroxiden en epoxyharsen,
c) zwavelhoudende koolwaterstoffen,
d) stikstofhoudende koolwaterstoffen, zoals aminen, amiden, nitroso-, nitro- en nitraatverbindingen, nitrillen, cyanaten, isocyanaten,
e) fosforhoudende koolwaterstoffen,
f) halogeenhoudende koolwaterstoffen,
g) organometaalverbindingen,
h) kunststof materialen (polymeren, kunstvezels, cellulosevezels),
i) synthetische rubber,
j) kleurstoffen en pigmenten,
k) tensioactieve stoffen en tensiden.

4.2. De fabricage van anorganisch-chemische producten, zoals:

a) gassen, zoals ammoniak, chloor of chloorwaterstof, fluor of fluorwaterstof, kooloxiden, zwavelverbindingen, stikstofoxiden, waterstof, zwaveldioxide, carbonylchloride,
b) zuren, zoals chroomzuur, fluorwaterstofzuur, fosforzuur, salpeterzuur, zoutzuur, zwavelzuur, oleum, zwaveligzuur,
c) basen, zoals ammoniumhydroxide, kaliumhydroxide, natriumhydroxide,
d) zouten, zoals ammoniumchloride, kaliumchloraat, kaliumcarbonaat, natriumcarbonaat, perboraat, zilvernitraat,
e) niet-metalen, metaaloxiden of andere anorganische verbindingen, zoals calciumcarbide, silicium, siliciumcarbide.

4.3. De fabricage van fosfaat-, stikstof- of kaliumhoudende meststoffen (enkelvoudige of samengestelde meststoffen).

4.4. De fabricage van producten voor gewasbescherming of van biociden.

4.5. De fabricage van farmaceutische producten met inbegrip van tussenproducten.

4.6. De fabricage van explosieven.

De “kick-off-meeting” van de WGC-BREF wordt binnenkort georganiseerd, maar er vond reeds vorige zomer een informeel vooroverleg plaats met het Europees IPPC Bureau (of “EIPPCB”) in Sevilla, en in september nodigde essenscia de belangrijkste lidstaten uit voor een informele uitwisseling van initiële ideeën.

In afwachting van een “kick off meeting”, worden momenteel zgn. “initiële posities” verzameld.

Het EIPPCB stelde 22 uitgangsposities voor. Deze worden hieronder opgelijst (maar contacteer gerust pce@essenscia.be voor meer informatie) :

Proposal 1: The EIPPCB proposes to cover all chemical installations falling under the scope of the IED in the scope of the WGC BREF (unless specifically excluded by other proposals). However, depending on the decisions taken by the TWG on KEIs as well as on the quality and quantity of the data and information collected, the scope coverage might end up being more restricted.

Proposal 2: The EIPPCB proposes to exclude CAK activities from the scope of the WGC BREF.

Proposal 3: The EIPPCB proposes to include channeled emissions to air in the scope of the WGC BREF except for those substances for which BAT-AELs have been set during the review of other chemical BREFs under the IED. This includes covering in the WGC scope emissions from individual and combined waste gas streams.

Proposal 4: The EIPPCB proposes to exclude the prevention/reduction of diffuse emissions to air from the scope of the WGC BREF.

Proposal 5: Moreover, the EIPPCB proposes to exclude emissions of noise and odour from the scope of the WGC BREF.

Proposal 6: The EIPPCB proposes to include channeled emissions to air from the large volume production of organic chemicals in the scope of the WGC BREF except for the substances produced in those processes for which BAT-AELs have been set during the review of the LVOC BREF.

Proposal 7
: The EIPPCB proposes to exclude emissions from the storage, transfer and handling of materials from the scope of the WGC BREF.

Proposal 8
: The EIPPCB proposes to exclude emissions from the combustion of fuels covered by the LCP BREF or the MCP Directive from the scope of the WGC BREF.

Proposal 9: The EIPPCB proposes to include in the scope of the WGC BREF emissions from process furnaces/heaters used in the chemical industry, with the exception of the process furnaces/heaters used in lower olefins and ethylene dichloride crackers, which are covered by the LVOC BREF.

Proposal 10
: The EIPPCB proposes to exclude emissions from the incineration of waste covered by the WI BREF from the scope of the WGC BREF.

Proposal 11: The EIPPCB proposes to include the thermal treatment of gaseous effluents in the scope of the WGC BREF.

Proposal 12: The EIPPCB proposes to exclude emissions from cooling systems from the scope of the WGC BREF.

Proposal 13: The EIPPCB proposes to include the production of sulphuric acid in the scope of the WGC BREF, including when sulphuric acid is produced in NFM plants

Proposal 14: The EIPPCB proposes to use the structure (and contents) shown above for the drawing up the WGC BREF.

Proposal 15: The EIPPCB proposes to include as KEIs five of the substances/groups of substances that were commonly proposed by the United Kingdom, CEFIC, Germany and VCI, namely: SOX, NOX, dust, NH3 and TVOC. As halogen compounds were not clearly defined in the proposals from the United Kingdom and CEFIC (see Sections 3.2.2 and 3.2.3), no proposal is made at this stage.

Proposal 16: The EIPPCB proposes to exclude as KEIs the substances/groups of substances whose emissions are regulated by the EU emissions trading system, Regulation (EU) No 517/2014 on fluorinated greenhouse gases and Regulation (EC) No 1005/2009 on ozone-depleting substances

Proposal 17: The EIPPCB proposes to specify emission thresholds for each KEI to avoid collecting data from minor emission sources.

Proposal 18: The EIPPCB proposes not to use the data on NOX emissions from thermal oxidisers that were collected during the LVOC BREF review and instead to collect a new set of data.

Proposal 19: The EIPPCB proposes to generally express BAT-AEPLs for emissions to air in concentrations, abatement efficiencies, or in combinations thereof

Proposal 20: The EIPPCB proposes to express BAT-AEPLs for emissions to air as short-term averages (i.e. as an average over the sampling period in the case of periodic measurements or as a daily average in the case of continuous measurement).

Proposal 21: The EIPPCB proposes to collect data and set BAT-AEPLs for groups of substances, rather than individual substances, when it is possible and practicable to do so (e.g. for dust, NOX, SOX, and TVOC).

Proposal 22: The EIPPCB proposes to design the questionnaire(s) in a way that avoids requesting confidential data so that all data provided by operators can be posted directly onto BATIS.

Deze blijken erg nauw aan te sluiten bij de posities die essenscia en CEFIC innemen.

 Naast deze 22 Proposals, stelt het EIPPCB ook een dozijn vragen. Deze 12 Request worden hieronder opgelijst :

Request 1: The TWG is asked to provide a list of processes/products which involve the use of process furnaces/heaters.

Request 2: The TWG is asked to provide a list of candidate products/processes that would require a dedicated approach when defining BAT and BAT-AEPLs (which include BAT-AELs) for emissions to air, including a sound justification

Request 3: TWG members are asked to provide their views on the KEIs proposed by the United Kingdom, CEFIC, Germany and VCI, by filling in the corresponding cells in Document 3.

Request 4: TWG members are asked to provide their views on which of the substances included in the current chemical BREFs, European ambient air quality standards and the E-PRTR should be selected as KEIs for the WGC BREF, by filling in the corresponding cells in Document 3. A rationale should be provided to support each proposed substance.

Request 5: TWG members are asked to provide their views on which substances' emissions are controlled by other legislation and so should not be selected as KEIs in the WGC BREF, by filling in the corresponding cells in Document 3. A rationale should be provided to support each proposed substance

Request 6: TWG members are asked to provide their views on the emission thresholds that should be used for the data collection, for each substance proposed as a KEI. A rationale should be provided to support each proposed emission threshold.

Request 7: TWG members are asked to provide their views on which substances, if any, could be grouped together to simplify the data collection and the setting of BAT-AEPLs and how this could be done. A rationale should be provided to support each proposed group of substances.

Request 8: TWG members are asked to provide their views on whether and how BAT-AEPLs should be differentiated for certain groups of substances due to their toxicity (e.g. for dust and TVOC). A rationale should be provided to support each proposed differentiation.

Request 9: TWG members are asked to provide their views on the collection of data and information via plant-specific questionnaires by filling in the corresponding cells in Document 3. The views expressed should address:  • the process for developing the questionnaire(s); • the content and format of the questionnaire(s); • the process for collecting data via the questionnaire(s); • the quality assurance of the collected data.

Request 10: TWG members are asked to provide examples of information that might be necessary for the drawing up of the WGC BREF and that might also be considered confidential/sensitive information.

Request 11: TWG members are asked to propose plants/installations operating well-performing waste gas treatment systems for the data collection by filling in the corresponding cells in Document 3.

Request 12: TWG members are asked to evaluate the 'Techniques to consider in the determination of BAT' and the 'Emerging techniques' in the current CWW BREF and to  indicate: 
• any obsolete techniques, i.e. that are not (or no longer) used in the chemical sector;
• which techniques are considered to be the most important;
• which techniques require updating (and which part of the information e.g. description, emission/consumption levels, applicability, economics);
• what information can be provided;
• any relevant technique that is missing ('BAT candidate' or emerging technique).

Sta me toe te eindigen met enkele vragen :
1. Geef je een seintje als je dit dossier van naderbij wilt volgen ?
2. Zijn er bijzonderheden aan jouw atmosferische emissies ? Laat het ons weten opdat we jouw belang optimaal kunnen verdedigen !
3. Het EIPPCB zoekt kleinere tot middelgrote bedrijven voor een plaatsbezoek.

Geef je een seintjes als je dit zou kunnen overwegen ? Dan detailleer ik wat dit precies inhoudt.

Voor reacties of vragen kan je terecht bij  pCornille@essenscia.be

Transport & Logistics
Le gouvernement wallon a mis en place une « cellule logistique » dont la mission est d’aider toute entreprise wallonne à optimiser ses processus logistiques.

Le Gouvernement Wallon a confié à Logistics in Wallonia la mise en place d’une cellule d’accompagnement dont la mission est d’aider toute entreprise wallonne à optimiser ses processus logistiques.

En effet, il est régulièrement constaté que de 7 à 15% des ressources d’une entreprise industrielle sont consacrées à la fonction de supply-chain (acheminement des matières premières, gestion des flux internes, planning de production et distribution des produits finis,…), ce qui montre que la logistique n’est pas un secteur en tant que tel mais une fonction économique présente dans toutes les entreprises.

Concrètement, l’objectif de la cellule sera de soutenir la mise en place de processus d’optimisation de la fonction logistique dans les entreprises wallonnes. L’ensemble des entreprises est visé, qu’elles fassent partie, ou non, du secteur de la logistique et du transport.

Les conseillers de la cellule visiteront les entreprises désireuses de bénéficier d’un accompagnement personnalisé. Il est à noter que ces visites et ces conseils seront entièrement GRATUITS.

La cellule est d’ores et déjà en place.  N’hésitez donc pas à la solliciter !

Personnes de contact :
Renaud Wynants – Project Manager : +32 479 98 87 89 / rwy@logisticsinwallonia.be Patricia Mexher – Assistant : + 32 4 225 50 58 / pme@logisticsinwallonia.be

 

essenscia wallonie
Publication de la lettre d’information Sécurité–Environnement essenscia wallonie de décembre/janvier

La lettre d’information Sécurité et Environnement de essenscia wallonie du mois de Décembre 2016 / janvier 2017 est disponible !

Vous pouvez dès à présent la consulter sur notre extranet en cliquant ici.

essenscia benefits
Projectsourcing: Assurez votre tranquillité !
Le projectsourcing est la solution qu’il vous faut si vous êtes à la recherche de specialistes pour un projet temporaire. Mais qu’en est-il si le service d’inspection sociale fédérale vous rend visite ? (Ce qui arrive de plus en plus souvent) Une mauvaise évaluation peut alors être dommageable en terme de sanctions et d’image. Comment l’éviter ?

Cliquez ici pour le savoir.
News from our companies
Mitsui Chemicals Agro acquires 10% stake in Belchim Crop Protection
The Japanese company Mitsui Chemicals Agro has acquired a 10% shareholding position in the Belgian company Belchim Crop Protection, headquartered in Londerzeel. The two companies agreed on a business collaboration to reinforce their relationship and to drive further success for both companies by accelerating the development of products in the market as well as introducing new products into the market.

“It is a privilege to join forces with a strong R&D partner like Mitsui Chemicals Agro, so we can amplify our existing innovative portfolio and make our company future proof”, says Dirk Putteman, CEO Belchim Crop Protection.

Press release
5 entreprises membres d’essenscia couronnées Top Employers 2017
Cinq sociétés membres d’essenscia - AbbVie, Bayer, Dow Belgium, MSD Belgium et Sandoz, une division de Novartis - ont obtenu le label de qualité «Top Employers Belgique 2017», une initiative annuelle du ‘Top Employers Institue’. Cette certification met l'accent sur la reconnaissance mondiale des employeurs qui offrent d'excellentes conditions de travail et applique depuis 25 ans l'une des méthodologies les plus reconnues pour la recherche HR et la certification.

Pour ces entreprises de la chimie et des sciences de la vie, dont certaines sont également nominées pour un Award européen,  l leur nomination , illustre le rôle de de précurseur du secteur sur le plan de la gestion du personnel et le développement des talents et renforce le rayonnement du secteur ern tant qu’employeur attrayant.

Plus d'infos
News from our partners
Voka Antwerpen-Waasland organiseert op 8 maart Industrietop over Smart Manufacturing
Het Industrieforum van Voka Antwerpen-Waasland organiseert op 8 maart om 13.30 uur een eerste Industrietop onder de titel ‘Industry on Stage – Koplopers in Smart Manufacturing’. Het event richt zich op leidinggevenden van productiebedrijven en vindt plaats in de gebouwen van BNP Paribas Fortis in Antwerpen. Op het programma staan onder meer een key note van Kurt Bock, chairman of the board bij BASF, en een panelgesprek met onder andere Wouter De Geest, CEO BASF Antwerpen, Stef Heylen, CEO Janssen Pharmaceutica en Hilde Luystermans, CEO Total Antwerpen.

Meer info en inschrijven

2013 2014 2015 2016 2017